Selon Iata, les bénéfices des compagnies aériennes vont encore baisser

Transport

Les bénéfices cette année des compagnies aériennes vont fortement baisser à 3 milliards de dollars (2,4 milliards d'euros), a confirmé lundi l'Association internationale des transports aériens (Iata), qui regroupe toutes les compagnies aériennes, en doublant son estimation des pertes des compagnies européennes.

Cette deuxième année de déclin, après des bénéfices de 7,9 milliards l'an dernier et de 15,8 milliards de dollars en 2010, est largement imputable à la crise des dettes souveraines en Europe et aux prix élevés du pétrole, a déclaré le patron de l'Iata, Tony Tyler, à l'ouverture de l'assemblée générale annuelle de deux jours à Pékin de l'association. Si Iata a confirmé sa précédente estimation faite en mars pour l'ensemble du secteur de bénéfices de 3 milliards de dollars – qui "correspondent à une marge de seulement 0,5%" a dit M. Tyler – elle a en revanche presque multiplié par deux les pertes attendues pour les compagnies européennes, à 1,1 milliard de dollars (880 millions d'euros) contre les 600 millions de dollars escomptés en mars. "Bien que les transporteurs soient tous confrontés aux prix élevés du carburant et aux incertitudes économiques, la photo région par région est contrastée", a expliqué M. Tyler. "Les compagnies en Amérique voient leurs perspectives s'améliorer en 2012. Le reste du monde voit une profitablité réduite. Quant aux compagnies européennes, l'environnement d'affaire se dégrade rapidement, ce qui entraîne des pertes importantes", a-t-il dit, après avoir évoqué "une crise des dettes souveraines qui se poursuit et s'amplifie". La situation en Europe représente "le risque le plus grand" pesant sur l'ensemble du secteur.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *