Swiss progresse de 5 % sur Paris-Genève

Transport

La compagnie opère 15 vols par jour au départ de France.
En France, 60 % des revenus viennent du voyage d’affaires.
En 2005, l’e-ticket devrait représenter 60 % des billets.
Forte du succès rencontré par son concept « Swiss en Europe », lancé il y a environ un an (*), la compagnie helvétique a décidé de l’étendre. Initialement les tarifs et pratiques « Swiss en Europe » étaient réservés aux vols au départ ou à destination de Suisse, désormais la compagnie veut les appliquer sur les vols de point à point d’une quarantaine de destinations européennes. En fait, Swiss veut tout simplement devenir « la première alternative aux vols directs ». Avec ses 15 vols quotidiens, la France demeure un marché important pour Swiss. Il s’agit même du cinquième en termes de revenus (en incluant le Benelux qui est intégré dans la même structure commerciale). Sur l’axe Paris-Genève « où pourtant la concurrence des low cost et d’Air France est très forte », Swiss a progressé de 5 % et ses parts de marché sont passées de 15,26 % à 20,51 % entre 2003 et 2004. Sur Paris-Zurich, la progression à été moindre (+ 1 % par rapport aux + 30 % de 2003). Enfin, sur Nice-Zurich, Swiss n’avait pas de concurrence en 2003 et revendique aujourd’hui 90 % de part de marché. Comment se répartit l’activité de la compagnie en France ? D’après les éléments livrés par le transporteur, 60 % du volume provient du voyage d’affaires, 25 % du loisir, 12 % des ventes directes, le reste provenant des ventes dites « interline ». L’un des autres chevaux de bataille de Swiss concerne le billet électronique. En 2003, l’e-ticket représentait 15,8 % des billets, en 2004 c’était 35,2 % et l’objectif 2005 est d’arriver à 60 %.
(*) L’idée est de proposer, dans le même avion, une classe affaires haut de gamme où l’ensemble des prestations est intégré au prix du billet et une classe économique à bas prix où les passagers peuvent acheter s’ils le désirent les prestations complémentaires (nourriture, boisson…). Enfin, pour « coller » au modèle low cost, Swiss applique le principe du « plus vous réserver tôt, moins vous payez cher ».

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *