Terminal 4 de Roissy CDG : ADP lance son grand débat

Transport
roissy cdg air france

Sauf retournement de situation, le trafic aérien va croitre de façon régulière dans les années qui viennent. Le groupe ADP entend bien que son atout maitre, à savoir la plateforme de Roissy CDG, capte une partie de cette croissance. Pource faire il a décidé de se lancer dans la construction d’un nouveau terminal. Mais pas tout seul dans son coin.

 

En 2018, CDG a vu défiler 72 millions de passagers. Pour une capacité de…72 millions de passagers. Si la réouverture du terminal 2B (premier semestre 2020) va permettre d’ajouter prochainement une capacité supplémentaire de 6 millions de passagers, ce sera suffisant pour absorber la hausse du trafic dans les 4 ans qui suivent. Pas suffisant pour tirer tout le profit développement futur du transport aérien.

Le projet de terminal 4 porté par groupe ADP vise à répondre à ce défi en offrant à terme une capacité d’accueil de 35 à 40 millions de passagers par an. Les travaux (entre 7 et 9 milliards d’euros, dont un quart pour le bâtiment lui-même) doivent commencer en 2021, pour une livraison qui s’étalera entre 2028 et 2037. Le projet étant entièrement autofinancé, entrant dans un cadre réglementaire existant et ne comprenant la construction d’une nouvelle piste, le groupe ADP pouvait le lancer sans concertation obligatoire.

 

C’est donc volontairement, qu’après plusieurs semaines (entre octobre et décembre 2018) de présentation du projet et de rencontre avec les populations riveraines, que le groupe a décidé de lancer, sous l’égide de la Commission Nationale du Débat Public (CNPD), une grande concertation portant sur le projet de développement  de Paris CDG et sur l’aménagement du futur terminal 4. La CNPD a mandaté 4 garants indépendants pour superviser la concertation qui se déroulera du 12 février au 12 octobre sur un périmètre de 480 communes réparties sur 7 départements.

L’ensemble des parties prenantes sont donc invités à donner leur avis sur un certain nombre de thèmes identifiés lors de la préparation de la concertation (développement économique, accessibilité, environnement, services, nuisances, etc…).

 

En juin 2019, les garants rédigeront un rapport prenant en compte les différentes remarques et suggestions et ADP rendra public ses engagements. L’objectif, après la déclaration du maitre d’ouvrage en juin/juillet 2019 et l’enquête publique pour autorisation environnementale au premier semestre 2020, étant de démarrer les travaux au premier semestre 2021.

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Un terminal 4 pourquoi pas MAIS si celui ci se fait et que la privatisation elle aussi se fait, n’est il pas UTILE d’attendre ?
    En clair n’est il pas utile de ne pas faire payer ADP et les CONTRIBUABLES avant ?

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *