Tictactrip, un combinateur qui propose des navettes à la montagne

Transport

A la fois comparateur et combinateur, Tictactrip est un nouvel acteur positionné sur le créneau l’intermodalité terrestre. Proposant via son site plus de 50 millions de combinaisons de moyens de transport (train, autocar, co-voiturage), la start-up est en cours de demande d’immatriculation auprès d’Atout France afin d’instaurer le paiement direct sur sa plate-forme. Née en 2016, cette start-up créée par Hugo Bazin et Simon Robain revendique déjà plus de 600 visiteurs uniques par jour. « En un an, nous sommes passés de 30 billets vendus par mois à plus de 500 tickets » précise Marie Léger, directrice de la communication.

 

« A travers plus de 100 compagnies distribuées, nous proposons plus de 50 millions de combinaisons intermodales qui permettront à l’usager d’obtenir le meilleur prix en fonction de la durée sur un trajet donné » résume Marie Léger. Par exemple, un Bordeaux-Bruxelles coûte environ 30 euros en bus mais avec 12 heures de temps de trajet. En train, cela revient à seulement 6 heures mais coûte 107 euros. Enfin un combiné avec d’abord le TGV jusqu’à Paris puis le bus jusqu’à Bruxelles revient à 65 euros pour 7 heures de transport. Sur un seul écran, le voyageur peut donc choisir la meilleure offre qui lui correspond. « Autre avantage, explique la directrice de la communication, Tictactrip, qui renvoie vers le site partenaire correspondant au trajet sélectionné, permet de mettre en lien des petites villes jusqu’à présent mal desservies ». Elle rappelle que qu’il y a « 30 millions de français qui vivent hors des plus grandes villes ».

 

L’entreprise cherche à élargir son offre de bus locaux, d’abord en France puis en Europe, en priorité en Espagne, en Italie et au Portugal qui sont les destinations les plus populaires auprès des Français.

 

Tictactrip vient de nouer un partenariat avec Altibus qui propose des navettes en autocar à destination des stations de sports d’hiver savoyardes. « C’est l’idéal pour rejoindre rapidement les stations de montagne » affirme Marie Léger.

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *