Tout ce que vous devez savoir sur les bagages cabine

bagage cabine
Quels sont les objets interdits dans les bagages de cabine

Quels sont les objets interdits dans les bagages cabine ? Quelles sont les dimensions et le poids des bagages Cabine ? Ces questions, et bien d’autres encore, Flightright, le portails des droits des passagers aériens a décidé d’y répondre. La société s’est penchée sur les avantages qu’il y a à voyager léger et en profite pour rappeler les règles de bases en matière de bagages cabine. Flightright vous explique également comment faire sa valise cabine de façon astucieuse.

Quelle valise emporter en cabine ? Attention à la taille et au poids

En principe, les compagnies aériennes sont tenues de permettre à chaque passager ayant acheté un billet d’emporter un bagage à main gratuitement, indépendamment du tarif appliqué. La plupart des compagnies aériennes autorisent jusqu’à huit kilos, quelques-unes comme Air Berlin, Ryanair ou Vueling, acceptent des bagages pesant jusqu’à dix kilos en cabine. Air France autorise jusqu’à 12 kilos par passager.

Les dimensions du bagage cabine sont également réglementées et selon les compagnies, la taille maximale varie. Chez Air France, le bagage à main ne doit pas dépasser 55 x 35 x 25 cm, alors que sur Easyjet ou British Airways, les passages peuvent embarquer avec une valise allant jusqu’à 56 x 45 x 25 cm.

Des bagages à main trop lourds ou trop gros sont considérés comme valises normales, à transporter en soute. Le personnel au sol est très vigilant quant à cette réglementation et son non-respect peut entrainer un coût supplémentaire pour le passager. Chez Easyjet par exemple, cela coûte 60 euros, chez Ryanair 50 euros et chez KLM, 35 euros.

Quelle que soit la compagnie choisie, et en dépit de la croyance répandue à ce sujet, l’espace de stockage directement au-dessus du siège d’un passager ne lui est pas obligatoirement réservé.

« Article personnel » ou « sac à main » : attention à certaines tournures !

La prudence est de mise : certaines compagnies aériennes essaient de confondre les passagers avec des termes trompeurs. Par exemple, la compagnie aérienne islandaise à bas prix Wow Air utilise l’expression « sac à main » pour désigner le bagage gratuit pour la cabine. Un « bagage à main » peut être réservé en plus ; sur un vol de Berlin à New York par exemple, cela coûte à partir de 30 euros par vol.

Pour éviter les mauvaises surprises, il suffit de se renseigner sur les dispositions respectives des compagnies aériennes avant de voyager. Par exemple, selon la compagnie choisie, un appareil photo porté en bandoulière peut être considéré comme un bagage cabine supplémentaire, et entraîner un surcoût. Il faut donc être vigilant !

Un contenu très réglementé pour les bagages cabine

Le contenu des bagages à main est soumis aux mêmes directives dans toute l’Union européenne.
« Dans l’ensemble de l’UE, les mêmes règles s’appliquent à toutes les compagnies aériennes concernant le contenu et le contrôle des bagages », explique Oscar de Felice, expert juridique de Flightright. « L’Ordonnance EC 300/2008 établit des normes pour les articles interdits et les contrôles. La sécurité des passagers, mais aussi la protection des bagages à main contre tout accès par les tiers non autorisés sont importantes », conclut Oscar de Felice.

Ainsi, les liquides sont permis jusqu’à 100 ml par article, rangés dans un sac en plastique transparent (capacité maximale : 1 l). Font exception les médicaments et les aliments pour bébés, dont il faut emporter plus que nécessaire, en cas de retard de vol. Les aliments solides sont admis à bord, dans la limite de l’espace disponible dans le bagage.

Si la destination se situe en dehors de l’UE, il faut connaître les réglementations du pays en matière d’importation: les denrées périssables telles que les produits à base de viande, les œufs ou les produits laitiers sont en principe interdits. De la même manière, les graines ou les plantes sont souvent soumises à déclaration pour protéger la faune et la flore indigènes.

Enfin, les objets tranchants, les lames, les substances inflammables et les outils ne sont jamais autorisés en cabine.

Comment faire sa valise cabine pour un voyage de courte durée ? Flightright vous donne 8 conseils

Enrouler les vêtements plutôt que de les plier reste la technique d’emballage la plus simple et la plus efficace.

Ranger chaussettes et bijoux dans les chaussures, qui sont ensuite placés dans la valise. Répartir ensuite les vêtements enroulés autour.

Ranger l’ordinateur portable et la tablette, ainsi que le sac en plastique contenant les liquides sur le dessus de la valise. Les appareils et produits cosmétiques sont ainsi plus rapidement accessibles au moment du contrôle de sécurité.

Empaqueter ses affaires pour qu’elles puissent être déplacées ou retirées rapidement. Pendant la vérification de sécurité, le contenu de la valise est examiné et rendu visible par scanner à rayons X. Les agents peuvent tout à fait, au besoin, ouvrir et fouiller un bagage.

Toujours garder en main ses objets de valeur, cartes bancaires et documents d’identité.

Porter ses vêtements les plus chauds et les plus lourds : pour gagner en place mais également pour se protéger du froid en cabine.

Eviter d’emporter des crèmes coûteuses ou des shampooings dépassant la limite de volume. Les produits cosmétiques peuvent facilement être transvasés dans des récipients plus petits à la maison.

Si on passe le weekend chez des amis ou de la famille, il est astucieux d’acheter son cadeau directement au dutyfree de l’aéroport de départ, pour économiser de la place dans son sac. De plus, le sac scellé fourni contenant le présent n’est pas considéré comme un bagage à main supplémentaire

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *