Transferts à Orly : la montagne qui accouche d’une souris

Air Ivoire, Air Med et la RAM à Orly.
Trop peu de slots sont disponibles.
La montagne a accouché d’une souris. Tel est le résultat du transfert de vols ou de compagnies de CDG à Orly évoqué depuis plusieurs semaines par Aéroports de Paris (ADP) et l’aviation civile (DGAC) pour aider à désengorger Roissy saturé depuis l’effondrement du terminal 2E. Avec le refus du gouvernement de lever temporairement le plafond de 250 000 mouvements à Orly et celui de la DGAC de puiser dans les 8 000 slots d’aménagement du territoire non utilisés – en attente pour certaines lignes des résultats des appels d’offres –, seuls 2 068 créneaux horaires étaient disponibles à Orly. Soit l’équivalent d’un peu moins de trois vols quotidiens à partager pour moitié entre les nouveaux entrants (compagnies qui ont moins de 2 % des slots à Orly et moins de 3 % à Orly et CDG) et les non-nouveaux entrants. Dans ces conditions, les demandes de British Airways (4 quotidiens sur Gatwick), de BMI (34 vols hebdo sur Heathrow), Easyjet (11 quotidiens sur Nice, Luton, Liverpool), Vueling (3 quotidiens sur Barcelone et Valence), les seules compagnies régulières candidates au transfert à Orly avec Air Polonia et Afriqiyah Airways, n’ont pu être satisfaites. Et c’est donc Air Ivoire, Air Méditerranée, Air Bourbon et Air Caraïbes (ces deux dernières ne s’apparentent pas à des transferts) qui se sont partagées les 1 064 créneaux (1,4 quotidien) de la catégorie « nouvel entrant », tandis que dans la catégorie « non-nouvel entrant », la RAM qui assure des vols charter à CDG1 et surtout Airlinair pour régulariser la desserte de Béziers ont obtenu les 1 004 créneaux restants. Bref, le transfert de ces quelques vols à Orly ne résoudra en rien les problèmes de Roissy. Au final, on a l’impression que l’on laisse courir l’été et que l’on réfléchit déjà à la résolution des problèmes qui adviendront à l’été 2005 qui sera également très chaud.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *