Travail dissimulé : Ryanair contrainte à verser 9 millions d’euros à la Caisse des dépôts et consignations

Transport

 Le SNPL France ALPA, à l’initiative en France des poursuites contre Ryanair, se réjouit "que l’étau judiciaire se resserre petit à petit sur les auteurs de pratiques qu’il dénonce". Ryanair, condamnée en première instance en octobre dernier, pour travail dissimulé, à 9 millions d’euros de dommages et intérêts, a été contrainte à verser cette somme à la Caisse des dépôts et consignations. Ryanair avait en effet attaqué en référé la décision du tribunal d’Aix-en- Provence, afin de se soustraire au paiement des dommages et intérêts dus à l’ensemble des organismes floués (Urssaf, Pôle Emploi, caisses de retraite, etc.). Le tribunal avait alors ordonné la consignation de la somme à la Caisse des Dépôts et Consignations, dans l’attente du jugement en appel. Yves Deshayes, Président du SNPL France ALPA déclare : "Ryanair, qui ne cesse de clamer partout être dans son droit et être injustement poursuivie, est aujourd’hui condamnée à verser de lourds dommages et intérêts. C’est de bon augure pour l’issue à venir du procès en appel, et un très bon signal pour le respect du droit social français par tous les opérateurs de transport aérien".

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *