Une capacité en hausse de 25% sur l’Asie

Transport

28 vols hebdo de plus au départ de Francfort et Munich.
La Chine, l’Inde et l’Asie du Sud-Est sont privilégiées.
Près de 500 vols par semaine relient la France aux 2 hubs.
,
Un an après le Sras, les compagnies européennes repassent à l’offensive sur l’Asie. Alors qu’Air France et KLM vont respectivement augmenter leur offre de 34 % et 20 % cet été par rapport à la saison dernière fortement touchée par la pneumomie atypique, Lufthansa va ajouter 25 % de capacité du fait de la mise en place de 28 nouvelles fréquences hebdomadaires, pour moitié sur la Chine. Fin mars, début avril, la compagnie allemande passera en quotidien sur la ligne Munich-Canton via Shanghaï tandis qu’elle ouvrira Munich-Pékin et Munich-Hongkong à raison de trois hebdomadaires, enrichissant l’offre quotidienne déjà existante au départ de Francfort. Même schéma sur l’Inde, ou 3 nouveaux vols par semaine sur Delhi au départ de Munich complètent le service quotidien au départ de Francfort. L’Inde est une de nos destinations touristiques phares sur le marché français, indique Axel Hilgers, directeur général France de Lufthansa. Ouverte depuis le 17 mars via Bangkok, Kuala Lumpur sera desservie à raison de 4 fréquences par semaine à partir du 28 mars. A cette date Bangkok sera reliée deux fois par jour à Francfort, mais certains vols continueront leur route vers Ho Chi Minh Ville, Manille ou Kuala Lumpur. Enfin sur le Japon, le transporteur germanique augmentera ses fréquences entre Francfort et Nagoya pour assurer un total de 25 vols hebdo sur le Japon. Résultats : Lufthansa, qui se targue d’etre la 1ere compagnie européenne sur l’Asie en termes d’offre, proposera 142 vols hebdomadaires vers 18 destinations dans 10 pays d’Asie. L’ensemble de ce réseau est relié aux villes françaises de Paris, Lille, Strasbourg, Mulhouse, Lyon, Nice, Marseille, Toulouse et Bordeaux via les hubs de Francfort et Munich. Selon Axel Hilgers, qui dit ne pas avoir ressenti l’impact de la grippe aviaire, les ventes France se portent bien, à l’exception du Vietnam et de l’Indonésie. Le chiffre d’affaires sur les deux premiers mois de l’année est en hausse de 18 % sur la même période de l’an dernier. Conséquence, alors que l’activité France sur l’Asie a chute de 12 % en 2003, le dirigeant table sur une progression de plus de 20 % en 2004.

Publié par La Rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *