United augmente son offre de 15 % à Paris

Transport

Mise en place d’un B777 sur San Francisco le 27 mars.
Des fréquences supplémentaires ne sont pas exclues.
La compagnie vise une hausse du CA France de 20 % en 2004.
Après une année 2003 douloureuse, United Airlines est en train d’achever sa restructuration pour sortir du Chapitre 11 avant fin juin. “Des décisions ont été prises pour assurer la pérennité de la compagnie, tout n’est pas encore réglé mais nous sommes sur la bonne voie”, indique Gilles Talec, directeur général France de United. Et de souligner : “On réinvente notre compagnie.” D’où la décision symbolique de changer les couleurs afin de véhiculer une nouvelle image. Mais au-delà du symbole, le transporteur américain entend reprendre la main sur le marché français en ajoutant de la capacité au départ de Paris. A partir du 27 mars prochain, un Boeing 777 triclasse remplacera un B767 sur San Francisco, apportant ainsi une augmentation d’offre de plus de 35 % sur la ligne. Le volume de sièges ne bougeant pas sur Washington et Chicago, United va donc augmenter sa capacité au départ de France de 15 % cet été par rapport à l’été dernier. Mais la stratégie de United va au-delà de la mise en place d’un appareil de plus grande taille sur San Francisco. “Notre objectif est de mettre de la capacité de manière progressive, plus tard, selon l’évolution des marchés, pourquoi pas ne pas envisager d’ajouter des fréquences”, explique Gilles Talec, qui estime aujourd’hui illusoire toute nouvelle ligne au départ de France. Ce dernier constate aujourd’hui une reprise du trafic tant loisirs qu’affaires et des réservations pour les trois prochains mois supérieures de 13 % à 18 % selon les lignes à celles de l’an dernier à la même époque, marquée par le conflit irakien. Après avoir enregistré une hausse d’activité à deux chiffres sur les deux premiers mois de l’année, Gilles Talec vise une progression de chiffre d’affaires en France de 20 % en 2004 par rapport à 2003 qui avait baissé de 8 % sur 2002. “On ne va pas faire de la figuration. On veut faire de United un acteur majeur sur un axe qui ne peut que se développer.” De 1,1 million en 2000, le nombre de Français se rendant aux Etats-Unis est en effet tombé à 680 000 en 2003.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *