VIDEO – Atlantic Airways place les îles Féroé à 2h30 de Paris. Et ça vaut le détour !

Transport

Depuis le 1er juillet, l’Atlantique Nord s’est rapproché de Paris. Atlantic Airways, la compagnie nationale des îles Féroé vole en effet désormais entre CDG et Vagár, l’île de l’archipel où se trouve l’aéroport international féringien. De quoi partir à la découverte d’une destination fascinante et… rafraîchissante.

 

Avec ce nouveau vol, les Français peuvent désormais rejoindre les îles Féroé, archipel volcanique qui émerge de l’Atlantique Nord au cœur d’un triangle composé par l’Islande, la Norvège et l’Ecosse.

Au-delà de son nom, qui est en lui-même une invitation au voyage, ce petit pays autonome, constitutif du royaume du Danemark, est une destination de rêve pour les amoureux de nature et de paysages grandioses et tourmentés.

 

A condition, bien sûr, d’aimer les grands espaces, le grand air, les montagnes, l’océan, les températures, disons, rafraîchissantes (et pas seulement au sortir de la canicule qui s’est abattue récemment sur l’Hexagone), les conditions météo changeantes et… le vert.

 

Car le vert est la couleur qui domine largement les paysages, jusqu’aux toits végétalisés des maisons traditionnelles, en concurrence avec les tons sombres, ocre et noir, des falaises et des grèves battues par les vents et les flots issues du volcanisme. Des sites comme les villages de Gásadalur (et son impressionnante cascade) ou Bøur, ou encore l’île de Koltur uniquement habitée par un couple de fermiers, valent largement le détour.

 

Mais les îles Féroé, ce sont aussi de charmants petits villages, une gastronomie originale (au cœur de laquelle les produits de la mer et les moutons tiennent une place de choix) et une vraie vie culturelle. Tórshavn, sans doute l’une des plus petites capitales d’Europe et ses 20.000 habitants (un peu moins de la population totale de l’archipel, sans compter les 70.000 moutons qui y vivent) s’enroule autour de son port, cœur économique d’un pays essentiellement tourné vers la mer. L’endroit est charmant et compte dans son cœur historique de nombreux cafés et restaurants pour le moins sympathiques.

 

Située à 2h30 de Paris, la destination devrait rencontrer un public en quête de nature, d’originalité et de nouveauté. Mais également d’infrastructures de qualité.

 

La ligne Paris-Vágar est opérée par Atlantic Airways, en partage de code avec Air France, en A319 monocabine à raison de 3 vols par semaine les lundis, mercredis et vendredis jusqu’au 30 septembre 2019. Puis à raison de 2 vols par semaine les lundis et vendredis durant la saison hiver 2019-2020.

 

Horaires des vols actuels les lundis, mercredis et vendredis

Les lundis :

  • Départ de Paris-CDG à 15h30 – Arrivée à Vagár à 17h20.
  • Départ de Vagár à 10h55 – Arrivée à Paris à 14h30.

Les mercredis et vendredis :

  • Départ de Paris-CDG à 17h10 – Arrivée à Vagár à 19h.
  • Départ de Vagár à 12h35 – Arrivée à Paris à 16h10.

 

Pour le moment, la flotte d’Atlantic Airways est composée de deux Airbus A319, d’un A320 et de 2 hélicoptères Leonardo AW139. Lors du dernier salon du Bourget, la compagnie a passé commande de deux A320 Neo. Alors qu’elle dessert déjà en vol régulier le Danemark, l’Ecosse, l’Islande, la Norvège (ce à quoi il faut ajouter des destinations « soleil » saisonnières) et maintenant la France, elle a pour projet d’ouvrir une route vers New York. De quoi envisager, à terme, d’effectuer du transatlantique avec stop-over.

-
Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *