VIDEO – La dernière vidéo de consignes de sécurité d’Air New Zealand est vraiment très cool

Transport

La compagnie néozélandaise, coutumière des vidéos de consignes de sécurité hyper décalées, reste dans le ton avec sa dernière livraison. Cette fois elle donne un coup de projecteur sur l’Antarctique.

Avec les scientifiques de la base de Scott

Avec la participation de l’acteur, réalisateur et environnementaliste Adrian Grenier, la vidéo invite les passagers en Antarctique pour un voyage avec les scientifiques kiwis. Grâce au partenariat de longue date entre Air New Zealand, Antarctica New Zealand et l’Institut de recherche antarctique néo-zélandais, Adrien Grenier fait équipe avec des scientifiques de Scott Base pour suivre des populations de manchots, étudier des carottes de glace et visiter la cabane de l’explorateur Ernest Shackleton ainsi que l’immensité des vallées sèches.

Sensibiliser le grand public

Afin de minimiser l’impact environnemental du tournage, une équipe de seulement six personnes a voyagé en Antarctique, les scientifiques et le personnel de Scott Base ayant contribué avec talent à la réalisation de cette vidéo de sécurité.

 

L’un des principaux mandats de la mission «Antarctica New Zealand» est de sensibiliser le grand public à l’Antarctique et à la recherche. Son directeur général, Peter Beggs, a déclaré que le projet de vidéo de sécurité est une occasion inespérée de faire connaître la science de « Kiwi Antarctic » dans le monde entier : « Les vidéos de sécurité d’Air New Zealand ont attiré plus de 130 millions de vues en ligne au total. Nos équipes sont ravies de pouvoir bénéficier d’une vitrine internationale aussi importante et nous sommes convaincus qu’elle portera nos efforts de sensibilisation au niveau supérieur. »

 

22 élèves âgés de huit à onze ans de l’école primaire Hornby de Christchurch jouent également un rôle important dans cette vidéo, notamment pour les images tournées dans la galerie antarctique du musée de Canterbury. Christchurch a été une passerelle vers l’Antarctique pendant plus de 100 ans et le musée détient une collection d’objets d’importance internationale provenant des premières expéditions.

 

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *