Vinci Airports : Trafic en hausse de +7,4 % au 2ème trimestre

Transport

Au deuxième trimestre 2018, le trafic des 36 plateformes gérées par Vinci Airports a progressé globalement de 7,4 % par rapport au deuxième trimestre 2017, ce qui porte le nombre de passagers accueillis dans les plateformes du réseau sur la période à 42,9 millions.

 

 

Au Cambodge, le trafic passagers continue à augmenter dans les trois aéroports internationaux du pays (+20,6 %), malgré la période de basse saison. L’aéroport de Phnom Penh enregistre une hausse de 30,1 %. Il bénéficie de l’augmentation du nombre de passagers en provenance d’autres pays d’Asie, en particulier de Chine, du Vietnam, de Corée du sud et de Thaïlande.

 

L’aéroport de Sihanoukville affiche une croissance spectaculaire de 99,5 % due à la popularité grandissante de la principale ville balnéaire du Cambodge auprès des touristes nationaux et asiatiques. Ce résultat traduit notamment l’arrivée des nouvelles compagnies aériennes chinoises (Hainan Airlines et Ruili Airlines), ainsi que l’ouverture de nouvelles destinations. D’importants investissements ont été réalisés dans l’aéroport de Sihanoukville en vue d’absorber la hausse de trafic attendue dans les cinq prochaines années. Un nouveau terminal a ainsi été inauguré le 27 juin 2018.

 

 

Au Portugal, les dix aéroports du pays affichent une hausse de 6,9 % du trafic au deuxième trimestre 2018 par rapport à la même période en 2017, avec 15,3 millions de passagers, ce qui représente une augmentation proche du million de passagers.

 

Les aéroports de Lisbonne et de Porto enregistrent une croissance à deux chiffres, respectivement +10,7 % et +11,2 %.

Le trafic à Faro et à Madère reste stable malgré la faillite d’Air Monarch et de Niki en 2017, et des conditions météorologiques défavorables ayant entraîné de nombreuses annulations de vols.

Cette stabilité témoigne de la bonne santé des principales lignes exploitées au Portugal, notamment par TAP, la compagnie aérienne nationale portugaise, et par Ryanair, EasyJet, Transavia et Jet2.

Le taux de remplissage moyen des vols commerciaux atteint l’excellent niveau de 86,1 % (+60 points de base), le Portugal restant une destination très prisée des touristes européens, principalement en provenance d’Espagne, de France, du Royaume-Uni et d’Allemagne.

Au deuxième trimestre, 23 compagnies aériennes ont ouvert au total 48 nouvelles liaisons avec le Portugal.

 

 

En France, le trafic affiche une forte augmentation au deuxième trimestre 2018 (+8,7 %) pour l’ensemble des 12 plateformes régionales gérées par Vinci Airports, qui ont accueilli 5,3 millions de passagers globalement.

 

Le trafic des aéroports de Lyon-Saint Exupéry et Bron, en hausse de +6,9 %, continue à bénéficier de l’arrivée de nouvelles compagnies, parmi lesquels Volotea et Armenia Aircompany.

Ce résultat très positif s’explique également par l’ouverture de 20 nouvelles destinations au deuxième trimestre et par l’augmentation rapide des taux de remplissage, qui atteignent 87 % pour les compagnies low-cost (+500 points de base par rapport au deuxième trimestre 2017) et 75 % pour les compagnies traditionnelles (en hausse de +600 points de base).

 

À l’aéroport Nantes Atlantique, le deuxième trimestre reste sur une dynamique très positive, comme en attestent la croissance du trafic (+11,6 %) et l’augmentation de 500 points de base des taux de remplissage.

 

L’activité est soutenue à l’aéroport de Rennes Bretagne, avec une progression de +20,9 % du trafic passagers. Cette belle performance reflète l’attrait de la région du Grand Ouest et bénéficie de l’arrivée d’Easyjet, qui exploite une nouvelle liaison avec Lyon, avec un taux de remplissage moyen supérieur à 87 %.

 

Dans le sud de la France, le trafic de passagers de l’aéroport de Toulon Hyères présente une forte hausse de +14,3 % au deuxième trimestre, grâce à l’ouverture de neuf nouvelles liaisons exploitées par trois nouvelles compagnies aériennes. Parmi celles-ci figurent Paris Charles-de-Gaulle, Genève et Copenhague. Cette dynamique illustre la stratégie marketing de Vinci Airports, qui entend s’associer sur le long terme à de nouveaux partenaires aériens et ouvrir de nouvelles lignes à destination de la région du Var, celle-ci devant accueillir un nombre grandissant d’événements internationaux, tels que le Grand Prix de France de Formule 1.

 

 

Au Japon, une étape importante a été franchie le 1er avril avec la reprise de l’exploitation de l’aéroport de Kobe par Kansai Airports.

 

Les trois aéroports affichent, globalement, une croissance de +7,8 % au deuxième trimestre 2018, les hausses les plus importantes étant constatées à l’aéroport international du Kansai (KIX) et à l’aéroport de Kobe (+11,1 % et +9,0 % respectivement).

Le trafic international est tiré par l’accroissement de la capacité et du taux de remplissage. La Chine enregistre d’excellentes performances, et le trafic passagers reste toujours solide avec la Corée du sud, Hong Kong et Macao. Le trafic long-courrier s’est très bien comporté grâce au développement de destinations vers Hawaii et l’Europe, avec notamment une reprise des vols quotidiens pour l’ensemble des compagnies. A noter également l’ouverture de nouvelles lignes Qantas avec Sydney.

 

 

Au Chili, le trafic à l’aéroport de Santiago est en hausse de +6,9 % au deuxième trimestre 2018. Cette croissance est portée par le succès de la compagnie Jetsmart. Le trafic international poursuit son expansion, grâce notamment à la hausse du nombre de passagers en provenance du Brésil. Les fréquences supplémentaires sur des destinations existantes telles que Lima (opéré par Jetsmart), Madrid (par Iberia), Sao Paulo (par Avianca Brazil) et Dubaï (par Emirates) offrent des conditions favorables à la poursuite de la croissance.

 

 

En République dominicaine, les six aéroports gérés par Vinci Airports voient leur trafic reculer de 4,8 % au deuxième trimestre 2018 en raison des faillites d’Air Berlin, de Pawa Dominicana et d’Aserca, ainsi que de la réduction de capacité de TUI.

 

L’aéroport de La Isabela, à Saint-Domingue, a enregistré une performance remarquable, avec une hausse de +31,3 % liée à l’ouverture de deux nouvelles destinations vers Saint-Martin et Curaçao.

L’aéroport de Samana connaît lui aussi une très bonne dynamique (+31,0 %), résultat de l’ouverture de nouvelles destinations, notamment vers Madrid, opérées par Evelop.

 

 

 

Au Brésil, l’aéroport de Salvador, opéré par Vinci Airports depuis le 2 janvier, a enregistré une progression de 1,3 % au deuxième trimestre en dépit des mouvements sociaux qui ont paralysé le pays en mai. Cette situation a entraîné une pénurie de kérosène dans tous les grands aéroports du Brésil, ainsi qu’une baisse de la demande et du taux de remplissage. Ayant réussi à maintenir l’approvisionnement en carburant tout au long de la crise, l’aéroport de Salvador a servi de point de ravitaillement à plusieurs compagnies internationales au départ du pays. Il est parvenu à rester sur une dynamique positive, avec des taux de remplissage supérieurs à 80 % au deuxième trimestre.

 

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *