Vol annulé : et si un chien recevait pour la première fois une indemnisation ?

Transport
Si la compagnie aérienne accepte d'indemniser le chien comme ses maîtres, cela serait une première. ©Adobe Stock

Jack, c’est son nom, est comme ses maîtres demandeur d’une indemnisation suite à l’annulation de son vol entre Palerme et Lampedusa. Si elle amuse, la requête est pourtant très sérieuse.

 

C’est une information, a priori insolite, qui pourrait changer les choses si la décision en faveur du canidé est actée. L’agence de presse Deutsche Presse-Agentur s’est fait l’écho il y a quelques jours d’une étonnante affaire pour vol annulé rapportée par la Danish Air Transport (DAT).

Deux voyageurs qui devaient se rendre de Palerme à Lampedusa ont vu leur vol annulé le 14 janvier dernier pour des raisons techniques. S’ils ont tous les deux réussi à obtenir une compensation financière de 250 euros — une somme prévue par la législation européenne pour des vols d’une distance inférieure à 1500 kilomètres — l’affaire ne s’arrête pourtant pas là.

 

La même indemnisation qu’un humain

 

Reste en effet à indemniser leur… chien ! Le toutou, qui devait s’envoler avec eux, a lui aussi payé pour monter à bord. S’ils avaient initialement versé 27 euros pour lui, les propriétaires comptent pourtant bien récupérer la même indemnisation que la leur, à savoir 250 euros.

Une folie ? Pas si sûr. « La législation européenne en matière de compensations aux voyageurs ne précise pas si les indemnisations sont réservées aux êtres humains », rappelle La Libre Belgique.

La compagnie aérienne, elle, dit encore réfléchir à la demande. Si elle est validée, cela serait une première !

Publié par Brice Lahaye

Journaliste

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *