XL Airways donne un coup de jeune au divertissement à bord

Transport

XL Airways a lancé sa nouvelle offre de divertissement à bord le 16 janvier. La compagnie a investi 1million d’euros pour aboutir à une offre en rupture avec ce qui se fait aujourd’hui.

XL Airways a fait le choix du sans-fil avec son système de divertissement XL Cloud. Développé par la start-up Immfly, celui-ci permet aux passagers d’utiliser leurs propres appareils électroniques pour accéder à des films, séries TV, jeux, presse et guides de voyage stockés dans des serveurs sans fil placés dans l’avion. Le catalogue fréquemment renouvelé (à chaque vol pour la presse) est composé de contenus gratuits et d’une offre Premium, proposée à 9,95€ par vol. Accessible de l’embarquement jusqu’à l’arrivée à destination, la solution repose sur une application téléchargeable gratuitement qui permet également de suivre la progression du vol, de « tchatter » avec les autres passagers ou encore de réserver des excursions. En quelques semaines, l’application a été téléchargée plus de 30.000 fois.

Un service de location d’iPads Mini est proposé aux voyageurs ne disposant pas d’un appareil électronique au prix de 15€ par vol, accès au catalogue XL Cloud Premium inclus. Pour les voyageurs en recherche d’une expérience différente, XL Airways s’est associée à Skylights, une autre start-up. Après plusieurs phases de tests en 2016, les lunettes de cinéma immersif spécialement conçues pour une utilisation en vol sont désormais disponibles à la location sur l’ensemble des vols. Pour 15€ par vol, elles permettent de découvrir des films récents en 2D et 3D dans des conditions cinéma, tant au niveau de l’image que du son grâce au casque à réduction de bruit fourni. Ajoutons qu’une sélection de films reste par ailleurs diffusée sur les écrans collectifs.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Cette compagnie ferait mieux de tenir ses engagements en terme de service de base et de respecter la réglementation en vigueur avant d’investir dans les nouvelles technologies.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *