XL Airways : L’enchaînement cauchemardesque de Samana

Transport

Certes la situation des 277 passagers d’XL Airways, forcés de prendre 3 jours de vacances supplémentaires, n’a pas été spécialement enviable, mais celle de la compagnie a été carrément ubuesque. Que s’est-il passé exactement ?D’abord il faut savoir que la quasi-totalité des avions de ligne possèdent des systèmes pour faire démarrer leurs réacteurs de façon autonome. Ils peuvent toutefois voler même si le système en question (l’APU pour "Auxiliary Power Unit") ne fonctionne pas. À condition, bien sûr, que les aéroports utilisés disposent, eux, de système de démarrage de réacteur au sol (ce qu’on appelle un Airstart). Jeudi 13 septembre au soir, un Airbus A330 de XL arrive à Samana avec son APU en panne. Au moment de repartir avec ses passagers, l’Airstart de l’aéroport tombe en rideau. Les tentatives de réparation échouent. Un mécanisme du même type est alors envoyé par la route depuis l’aéroport de Puerto Plata. Rebelote. Au moment où ce deuxième Airstart arrive, c’est le groupe électrogène de l’aéroport qui tombe en panne. Total, plus d’électricité dans l’avion. Le groupe électrogène est réparé "mais on ne peut soi-disant pas le connecter à l’avion". XL affrète alors un Falcon 900 pour envoyer ses propres équipes techniques sur zone. Elles arrivent dans la nuit de vendredi à samedi, font leurs branchements et démarrent l’avion, puis arrête les moteurs. Décision est prise de convoquer les passagers vers 8 heures du matin. A 7 heures, l’équipage essaie de démarrer à nouveau mais c’est le deuxième Airstart qui claque à son tour. Il sera finalement réparé dans l’après-midi, le décollage aura donc lieu avec plus de 3 jours de retard.

Lire ce matin dans Le Quotidien du Tourisme notre reportage complet.

Publié par Mathieu Garcia

Journaliste - Rubrique Transport - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *