Menu
S'identifier

Vidéos

Les petits déjeuners débats du Quotidien du Tourisme : "Les nouveaux métiers de la mobilité tirent la location de voiture vers le haut"

Publié le : 30.01.2017 I Dernière Mise à jour : 30.01.2017

Tous les mois, cette année, le Quotidien du Tourisme  / Le Mag organise au Bristol, à Paris, des petits déjeuner débats autour de thèmes choisis par la rédaction. La "location de voiture" a ouvert le bal avec, autour de la table, Didier Fenix directeur général d'Europcar, Jean-Philippe Doyen, président de Sixt,  Christine Giraud, directeur des ventes agences et Yves Stalin, chef des ventes du courtier Flexible Autos.  Morceaux choisis.


La "location de voiture" s'adapte aux nouvelles formes de concurrence représentées par les Drivy et autres Ouicar : "La location à court terme peut envisager de beaux jours si nous parvenons à bien comprendre ce mouvement et à l'intégrer dans notre développement", estime Didier Fenix, directeur général d'Europcar. "Le loueur de voitures deviendra soit un distributeur de plusieurs moyens de mobilité, soit un acteur d'une chaîne de mobilités". Jean-Philippe Doyen, président de Sixt, ne dit pas autre chose : "Les journalistes nous demandent si notre métier ne va pas disparaître. C'est le contraire, ces nouveaux métiers nous tirent vers le haut". Pour conserver sa clientèle, les loueurs n'ont de cesse qu'innover pour améliorer le service comme le souligne Didier Fenix : "Je pense que l'ensemble des loueurs a fait de gros efforts pour améliorer le parcours client. La rapidité de service est importante".
https://www.youtube.com/watch?v=j3yag5UMGJA
Christine Giraud, directrice des ventes agences d'Avis,  estime que les distributeurs ont "beaucoup de mérite" dans la mesure où "ce n'est pas leur métier de louer des voitures". Elle estime néanmoins qu'il y encore des progrès à faire dans le pilotage des ventes. Et insiste : "L'agent de voyages doit comprendre que ce n'est pas son client mais notre client commun".
Quant à Yves Stalins, chef des ventes Flexible Autos, il souligne que "pour la clientèle loisirs, la capacité des équipes au comptoir à proposer une assurance complémentaire, certains équipements ou des conseils pour franchir une frontière est  primordiale".  Il précise : "Sur notre site BtoB, des agences de voyages vont plutôt choisir tel loueur sur telle destination".
Retrouvez l'intégralité des échanges dans le Quotidien du Tourisme Le Mag paru le jeudi 26 janvier.

Auteur

  • Laurent Guéna

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format