Les petits déjeuners débats du Quotidien du Tourisme : « L’île Maurice et La Réunion offrent une très belle complémentarité »

Petit déjeuner débat

En 2017, tous les mois, le Quotidien du Tourisme / Le Mag organise au Bristol, à Paris, des petits déjeuners thématiques.

Autour de la table, pour parler de l’île Maurice et La Réunion, nous avons reçu Isabelle Gilquin (OT Maurice / Aviareps), Yann Lloret (Sun), Rémi Sabarros (Beachcomber), Norbert Sarde (Esprit de Voyage), Céline Moracchini (Air Austral), Hélion de Villeneuve (Austral Lagons), Philippe Brieu (Air Mauritius), Véronique Berthier (Lux Resorts) et Stéphanie Picon (Expression / Air Austral).

Morceaux choisis :

Concurrentes La Réunion et l’île Maurice ? Absolument pas pour Isabelle Gilquin (OT Maurice) : « Nous sommes plutôt sur les randonnées faciles, bien plus accessibles aux familles. En fait, je dirais que nous sommes plutôt complémentaires ». Ce qu’Hélion de Villeneuve (Austral Lagons) a pu constater : « Nous avons 36% de nos clients qui font des combinés Réunion/Maurice ».

Philippe Brieu (Air Mauritus) explique : « C’est une très belle complémentarité. Pour nous, ce n’est pas un vain mot. D’ailleurs, nous allons tripler nos fréquences Air Mauritius sur Pierrefond au sud de la Réunion qui est la partie la plus spectaculaire de l’île ».

Céline Moracchini (Air Austral) ne peut évidemment que se réjouir des bons chiffres de La Réunion : « La reprise est vraiment positive. Et nous, notre force chez Air Austral c’est de mettre en avant les combinés avec les autres destinations de l’Océan Indien ».

Véronique Berthier (Lux) ne peut que se satisfaire de cette complémentarité. Son groupe va en effet ouvrir un hôtel dans le sud de La Réunion en Janvier 2018. « C’est un argument de vente de dire à un client : vous allez faire un voyage de 12 heures et au bout vous aurez deux voyages en un ! ».

Pour Yann Lloret (Sun), cette proximité est un atout : « Nous avons des hôtels à Maurice mais pas à la Réunion contrairement au groupe Lux. Mais, il y a 6 mois nous avons pris la décision de signer des accords avec des hôtels réunionnais de manière à proposer des combinés Réunion-Maurice ».

Norbert Sarde (Esprit de Voyage / Thomas Cook) explique « nous vendons 36% environ de combinés. Et une nouvelle tendance qui se développe de plus en plus ce sont des combinés au sein de Maurice. Pour ceux qui ne veulent pas faire de combinés entre les deux îles, nous leur proposons sur 10 nuits un combiné Lakaz Chamarel avec un hôtel du nord. Pour ceux qui ne veulent pas à la Réunion, le sud de Maurice en est une miniature ».

Des propos qui ne peuvent que faire plaisir à Rémi Sabarros (Beachcomber) toujours aussi passionné quand il s’agit de parler de ses établissements et de leur développement : « Un groupe sud-africain va construire un golf à Mont Choisy, dans le nord de l’île qui va offrir enfin un potentiel à cette partie de l’île laissée pour compte. Il se trouve juste en face du Trou aux Biches et du Canonnier. Nos deux hôtels vont ainsi s’appeler « Resort Golf & Spa ». Ils vont intégrer la notion de golf avec des départs pour ces deux hôtels. On commencera à commercialiser cette offre au mois de novembre ». Il a aussi des pistes pour développer la destination :  » Ce n’est pas spontané de vouloir partir à l’île Maurice en juin mais la personne qui réfléchit peut se dire qu’elle a des tarifs attractifs. Notamment au mois d’août, une grosse période pour Maurice, on a des séjours de trois à quatre semaines qui sont au prix d’une semaine à Noël ». Autre réflexion : « J’étais  début mars au salon de la plongée où nous avions un tout petit stand. Pourtant, nous avons des spots extraordinaires, plus de 40 qui sont sublimes. Les centres de plongée n’y pensent pas du tout. On n’a pas suffisamment communiqué là-dessus. C’est dommage car il y a un véritable axe ».

Retrouvez, dans le Quotidien du Tourisme / Le Mag (jeudi 23 mars 2017), l’intégralité des échanges.

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *