Les petits déjeuners débats du Quotidien du Tourisme : « Une croisière pour chacun ! »

Petit déjeuner débat

En 2017, tous les mois, Le Quotidien du Tourisme / Le Mag organise au Bristol, à Paris, des petits-déjeuners thématiques. Autour de la table, pour parler du marché de la croisière, nous avons reçu Cédric Rivoire-Perrochat (Clia France), Gianluca Martini (MSC Croisières France), Christine Bois (Hurtigruten France), Hervé Bellaïche (Ponant), Corinne Renard (Un Océan de Croisières), Lionel Rabiet (Croisières d’Exception), Annika Gummesson (Costa Croisières France) et Eric Collange (Croisieurope).

Cédric Rivoire-Perrochat (Clia France) a d’abord rappelé que, malgré une baisse de 6% du nombre de croisiéristes français en 2016, « le marché est extrêmement dynamique, de 309 000 passagers en 2009 à 615 000 en 2015 ». Le tout s’accompagne d’un rajeunissement de la clientèle comme le précise Annika Gummesson (Costa) : « Nous avons réalisé une étude avec BVA qui montre que parmi les 25% des Français qui veulent découvrir la croisière, ils sont presque 30% entre 18 et 34 ans ». Lionel Rabiet (Croisières d’exception) aime à dire que le succès est lié à la diversité du produit : « Il n’y a pas que la croisière « club de vacances » mais toutes sortes de vacances ».

Et ce n’est pas Corinne Renard (Un Océan de Croisières) qui va le contredire. C’est d’ailleurs ce qu’elle explique aux agents de voyages : « Chez un Océan de Croisières, nous leur montrons qu’il n’y a pas une croisière mais des croisières pour tous les goûts ». Certains, par exemple, préfèreront naviguer sur un fleuve. Eric Collange (Croisieurope) précise : « Nous avons besoin de communiquer, de faire connaitre notre produit. Les circuits terrestres et les gîtes sont nos concurrents ». Hervé Bellaïche (Ponant) ajoute : « La croisière est un marché d’offre, les clients veulent de la destination. Nos bateaux permettent d’accéder aux Vanuatu ou aux îles Salomon ».  Gianluca Martini (MSC France) enchaîne : « Les clients choisissent bien sûr l’itinéraire mais aussi les nouveaux bateaux, un croisiériste fidèle va  refaire le même itinéraire mais sur un nouveau bateau ». Christine Bois (Hurtigruten) précise que les excursions font partie de l’ADN de  l’entreprise : « Nous en proposons une centaine au départ de nos bateaux, de la motoneige à la randonnée en fonction des saisons ».

Retrouvez l’intégralité du débat dans l’édition du 18 Mai 2017 du Quotidien du Tourisme/Le Mag.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *