Menu
S'identifier

Destinations

Las Vegas, tout simplement fabuleux !

Publié le : 14.12.2019 I Dernière Mise à jour : 14.12.2019

Image

On pense avoir tout dit et tout écrit à propos de Las Vegas. Sauf que « Sin City », la ville du péché, a toujours quelque chose à raconter. Quelque chose de différent. Non Vegas ne se limite pas à ses seules machines à sous et sa débauche de néons. Il existe une offre plurielle, majuscule qui plaira forcément à ceux qui veulent vivre durant quelques jours une expérience aussi fascinante qu’enrichissante. D’autant plus que Las Vegas est désormais accessible en vol direct toute l’année depuis Paris avec la compagnie Level.


Photos : ©DS
 
Confortablement installé en cabine Premium du vol inaugural de la compagnie Level, mon voisin, également journaliste, me fait cette remarque. « Tu verras, Vegas, c’est fascinant. Mais au bout de deux jours, tu seras écœuré parce que tu seras confronté à une overdose de bruit, de bouffe… ». Ah bon ! Séjournant pour la première fois au cœur de l’Ouest Américain, je ne demande qu’à voir. A vrai dire, je suis très emballé d’aller à Las Vegas. J’ai dans la tête plein d’images. Notamment celles d’une  série des années 80, « Vegas », avec l’acteur Robert Urich. Déjà gamin, cette ville me fascinait.
 
Image

Avec les vols sans escale de la compagnie Level, tout le monde est le bienvenu à Las Vegas.
 
Premiers pas sur le Strip
 
Sur place, je ne suis pas déçu. La capitale mondiale du divertissement vous prend dans ses bras. C’est parti pour un séjour endiablé de quelques jours au cœur de « Sin City ». Premiers pas sur le Strip, cette artère géante longue de 6,8 kilomètres, qui concentre les plus grands hôtels et les plus grands casinos du monde. L’effet Waouh est immédiat. Le Paris Las Vegas, le Bellagio, le Venitian/Palazzo (plus de 7 000 chambres), le Caesars Palace, le MGM Grand, le Luxor, le Wynn…, pas la peine de choisir. Tous sont magnifiques et possèdent leur propre histoire. A grand renfort d’écrans géants vidéo, ils rivalisent d’audace et d’idées  pour attirer les visiteurs dans leurs entrailles.
 
Image

Quelque chose de la capitale française à l'hôtel Paris Las Vegas.
 
Sur le Strip, à la tombée de la nuit, les effets visuels sont incroyables. Non loin de la Tour Eiffel, en taille la moitié de la nôtre, les jeux de fontaines de l’hôtel Bellagio me laissent sans voix. Au son de la musique, les caméras des smartphones sont activées en très grand nombre. Oui Las Vegas n’usurpe pas sa réputation. Un véritable parc d’attractions pour adultes qui concentre plus de 40 millions de visiteurs (environ 100 000 Français) chaque année. Jeunes, vieux, riches, pauvres, bien vêtus, mal vêtus voire dévêtus… l’espace de quelques jours, tous viennent s’offrir ici une parenthèse de rêve et d’insouciance. Sans avoir la crainte d’être jugé.
 
Image

Ne surtout pas manquer le spectacle des fontaines du Bellagio.
 
Spectacles au top, mariages express
 
Un décorum grandiloquent, d’immenses casinos (plus de 200 000 machines à sous au total), de luxueux centres commerciaux, de savoureux restaurants, des bars, des clubs branchés… les hôtels de Vegas possèdent un ADN commun mais se vivent tous différemment. Et surtout, ils offrent de nombreuses activités qui vont bien au-delà du jeu. Ces complexes de divertissement abritent en leur sein d’incroyables spectacles. Nous aurons la chance de voir « MJ One » par le Cirque du Soleil dans la salle du Mandalay Bay, ainsi que « The Dream » au théâtre du Wynn. Le premier est un mélange d’acrobaties et de chorégraphies à la gloire de Michael Jackson ; le second est un show aquatique et poétique de portée mondiale.
 
Ville de tous les possibles, qui s’enrichit chaque mois de 12 000 nouveaux habitants, Vegas est également connue pour ses mariages express, à peine 200 dollars et 15 minutes suffisent. On en recense 120 000 par an, soit environ un mariage toutes les cinq minutes. Renouvellement des vœux, pour une cérémonie officielle ou pour le fun, une cinquantaine de chapelles proposent leurs services. A la Graceland Wedding Chapel, la fidélité éternelle peut même être supervisée par le King Elvis. Eh oui, il est toujours vivant !
 
Image

Un mariage sur le thème d'Elvis, ça vous dit !
 
Downtown en mode alternatif
 
Quittons un peu le Strip pour le quartier de Downtown, là où la ville a érigé son premier hôtel au tout début du XXème siècle. L’endroit mérite le détour. D’abord pour sa Freemont Street, une rue piétonne particulièrement animée et recouverte d’un plafond LED qui scintille sur plus de 400 mètres. Ce quartier qualifié d’alternatif vaut aussi pour son esprit village. Bien en retrait par rapport à l’effervescence qui règne sur le Strip. Pour l’appréhender, il est possible de faire ce que l’on appelle un food tour. A la faveur de dégustations dans divers restaurants, la société Lip Smacking Foodie Tours se charge de vous expliquer les origines de Las Vegas.
 
Image

La célèbre Fremont Street et son impressionnante tyrolienne n'attend que vous.

 
 
Image

Au coeur de Downtown, une mante religieuse géante cracheuse de feu, vestige du dernier festival Burning Man qui se tient chaque année dans le désert du Nevada.
 
C’est au cœur de Downtown qu’est situé le Mob Museum. C’est vrai qu’on ne s’imagine pas passer du temps dans un musée lorsqu’on vient à Vegas mais celui-ci mérite vraiment la visite. Situé dans un ancien tribunal fédéral, le Musée de la Mafia, grâce à des panneaux interactifs, raconte très bien comment le crime organisé s’est implanté et développé à Las Vegas et aux Etats-Unis. Au rayon musée, un peu à l’écart de la ville, le Neon Museum, un cimetière à ciel ouvert d’enseignes lumineuses mises au rebut, peut aussi faire l’objet d’une visite. Surtout que l’endroit abrite une exposition de l’excentrique cinéaste Tim Burton jusqu’au 15 février prochain. Pour les amateurs !
 
Image

Le Neon Museum recèle les néons historiques du Strip.
 
Aux portes de l’Ouest américain
 
Aussi fascinante soit-elle, Las Vegas n’est pas vouée qu’aux néons, au jeu et à l’entertainment. Au cœur du désert de Mojave (Nevada), sa géographie s’ouvre sur les paysages sauvages de l’Ouest américain. Ce qui donne lieu à de nouvelles expériences tout aussi exaltantes qu’enrichissantes.
 
Image

Plantées au milieu du désert, les « Seven Magic Mountains » donnent à réfléchir.
 
A moins d’une demi-heure en voiture au nord-est de la ville, beaucoup de gens font un stop pour admirer les « Seven Magic Mountains », des rochers multicolores posés là comme des totems. Ces énormes structures aux couleurs ultra flashy, œuvres de l’artiste suisse Ugo Rondinone, contrastent avec le paysage désertique alentour et symbolisent la confrontation de l’homme face à la nature. C’est plutôt réussi et très photogénique.
 
Image

Le parc Valley of Fire célèbre pour ses curiosités géologiques.
 
Si l’on se dirige au sud de Las Vegas, à une bonne heure de route, c’est sympa de faire un petit road trip dans le parc d’Etat de Valley of Fire, le plus ancien et le plus grand du Nevada (180 000 km2). Son nom est lié aux formations rocheuses d’une couleur rouge intense. Les reflets du soleil donnent en effet l’impression que les rochers s’enflamment. Avec ses innombrables curiosités géologiques façonnées par des millions d’années d’érosion, ce parc s’avère une bonne mise en bouche pour ceux qui veulent attaquer les grands parcs nationaux comme Death Valley, Zion ou Grand Canyon.
 
Image

Excursion sur Grand Canyon en hélicoptère, une expérience inoubliable.
 
Grand canyon en hélico
 
Ceux qui veulent voir la nature dans toute sa splendeur, et qui en plus aiment les westerns, doivent bien sûr aller à Grand Canyon, au nord-ouest de l’Arizona. En voiture, compter deux heures depuis Las Vegas. Mais pour admirer ce décor de rêve qui a inspiré tant de cinéastes, le must, c’est en hélicoptère qu’il faut le faire. Plusieurs compagnies comme Papillon Helicopters - environ 300 dollars la sortie - proposent cette expérience. Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, ce canyon creusé par le fleuve Colorado  possède une longueur de 446 kilomètres, une profondeur maximale de 1,6 kilomètre et une largeur maximale de 24 kilomètres. C’est l’un des mythes que tout voyageur rêve de visiter un jour. Au lever du soleil, c’est encore plus beau. Une fois l’hélicoptère posé, un petit-déjeuner, avec tenez-vous bien une coupe de champagne, vous est servi. Et là aucune photo ne peut retranscrire la magie du moment présent.
 
Image

Le jour se lève sur Grand Canyon.
 
Image

Des paysages d'une absolue beauté.
 
Expériences ultimes et souvenirs inoubliables
 
Il y a tant à faire et à voir à Las Vegas qu’on ne sait pas toujours quelle sortie privilégier. La conduite sur circuit d’une voiture de sport (voir ci-dessous) est une autre possibilité. Avant de regagner Paris, le Las Vegas Convention and Visitors Authority (LVCVA) nous offre une ultime expérience, le survol de nuit du Strip en hélicoptère par l’intermédiaire de la compagnie Maverick. Difficile de ne pas être ému !
 
Dans l’avion du retour, je repense à ce que me disait mon voisin à l’aller. Et bien non, je ne suis pas blasé. Je ne sature pas. Sans doute parce que la ville sait continuellement se réinventer. En effet Las Vegas, qui se visite aussi bien en été qu’en hiver,  continue de faire sa mue et s’ouvre au plus grand nombre. Au point d’apparaître aujourd’hui comme une destination à part entière et non plus seulement comme une étape dans un circuit sur l’Ouest américain. « Welcome to Fabulous Las Vegas ! ».
 
Image

 
 
Coup de cœur
 
Conduire un bolide de course en toute sécurité
 
Image

 
A Vegas les occasions de s’éclater ne manquent pas. Si l’on aime la vitesse et les belles voitures de sport, direction le Motor Speedway à quelques kilomètres du Strip. C’est ici que le Français Romain Thievin et son associé David ont monté il y a dix ans Exotics Racing, une école de pilotage. Les clients, déjà plus de 350 000, peuvent pour 199 dollars prendre le volant de voitures d’exception comme des Ferrari, Lamborghini, Aston Martin ou Corvette. En compagnie d’un instructeur, ils effectuent en toute sécurité un certain nombre de tours sur un circuit d’un peu plus de deux kilomètres. Le comédien Omar Sy, le rappeur Booba ou le judoka Teddy Riner viennent régulièrement tourner ici. Le parc comprend une centaine de voitures pour une valeur totale de 15 millions d’euros. Ceux qui ne souhaitent pas piloter peuvent embarquer pour 99 dollars à bord d’une Dodge Hellcat et effectuer un baptême passager. A bord, les conducteurs et passagers sont filmés. Souvenirs et sensations garanties !
 
 
Ce que vous devez savoir
 
Image

Elle est là la place Saint-Marc à l'intérieur du Venetian/Palazzo.

 
Comment y aller ?
La compagnie Level  programme deux vols par semaine (en Airbus A330-200)  – le mercredi et dimanche – au départ de l’aéroport d’Orly (Terminal 3). Durée du vol : environ 11 heures.
Formalités :
Passeport en cours de validité. Il n’y a pas besoin de visa mais nécessité d’une autorisation électronique de voyage (Esta), à remplir en ligne avant le départ. La délivrance de cette autorisation coûte 14 dollars.
Monnaie :
Dollar américain. 1$ = 0,90 euros.
Décalage horaire :
9 heures. Quand il est 12h00 à Paris, il est 3 heures du matin à Las Vegas.
Climat :
De type désertique chaud. En hiver, les températures varient de 3° le matin à 24° dans la journée.
Electricité :
110 volts. Les prises américaines sont à fiche plate. Il faut donc penser à se munir d’un adaptateur pour recharger portable, ordinateur, appareil photo…
Informations :

Auteur

  • David Savary

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format