L’Empereur : Quand Ponant emmène les enfants sur la banquise

Croisières

Dimanche 19 février, la compagnie de croisières de luxe a invité les professionnels du tourisme au cinéma. 400 enfants et adultes ont eu droit à une jolie matinée Ponant. Au programme, « l’Empereur », le nouveau film de Luc Jacquet, des manchots, des bateaux, des douceurs…

 

Ça a commencé à 9h30 dimanche dernier par un petit déjeuner avec viennoiseries et « chocolat chaud » au cinéma Gaumont Aquaboulevard, dans le 15e arrondissement de Paris.

Accueillis par Geoffroy Duval, responsable commercial IDF, et des membres de l’équipe Ponant habillés d’une marinière rouge ou bleue logotée, les enfants et leurs parents, partenaires agents de voyages de la compagnie, sont ensuite allés s’installer dans la grande salle.

 

Ponant et ses nouveautés

A travers les films institutionnels, ils ont (re)découvert l’élégance des navires de la compagnie de croisières de luxe française, la variété de ses itinéraires et les quatre futurs yachts dont la première livraison est prévue en 2018. L’occasion pour Philippe Rouas, nouveau directeur des ventes France, de rappeler que les réservations s’effectuent « 18 mois à l’avance ».

 

Cap sur l’Antarctique

Ensuite, tout le monde a embarqué pour l’Antarctique et la baie des manchots en Terre Adélie. Grâce au film de Luc Jacquet, petits et grands ont observé la vie dans la colonie, eu peur pour l’oeuf de l’Empereur et souri aux glissades parfois involontaires. De quoi se prendre par moments pour des naturalistes amateurs.

Les étonnantes images d’un monde sous-marin inconnu et si riche malgré les températures ont créé l’émerveillement.  Quand la vue du corps duveteux des poussins suscitait des « oh » et des « trop mignon ».

 

Un dernier instant Ponant

A la fin du film, un moment magique : de grands ballons gonflés à l’hélium en forme de manchot attendaient les enfants qui ont pu repartir avec un nouvel ami attaché au poignet. Les adultes studieux ont eu droit, eux, à des brochures Ponant et tous les gourmands, à un petit ballotin de macarons Ladurée.

-
Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *