Canada : et pourquoi pas un city break à Montréal !

Destination
La skyline de Montréal.

A côté du classique court séjour à New York, l’équivalent à Montréal peut être tout aussi intéressant. Il suffit pour cela de creuser un peu parmi les opportunités et atouts de la métropole canadienne. Et comme la ville se renouvelle,  Montréal propose un e-learning aux agents de voyages afin de leur donner des idées de city break originales.

 

Avec presque 8h de vol depuis la France -un peu moins que  New York-, Montréal se verrait bien devenir elle aussi une destination de court séjour. La ville compte des atouts indéniables comme la qualité de l’hébergement mais aussi la langue française. Sans oublier ses espaces verts, son architecture de buildings dans le quartier des affaires, ses magasins chic sur Sherbrooke et surtout… ses prix, beaucoup moins élevés que chez sa brillante voisine ! De quoi attirer « différents types de touristes y compris des familles » assure Geneviève Archambault, gestionnaire tourisme pour l’Office de Tourisme et des Congrès de Montréal.  Les nombreuses liaisons aériennes (Air France, Air Canada, Air transat…) et les horaires sur Paris et la province permettent d’imaginer des séjours en 4 jours/ 3 nuits ou 5 jours/ 4 nuits.

 

Hockey, musées et techno

Néanmoins, l’offre montréalaise est méconnue. « C’est une ville qui présente à la fois un caractère latin et nord-américain » résume Monica Orr, directrice des marchés loisirs. La dirigeante en veut pour preuve l’offre culturelle.  « Depuis 2017 et les festivités pour son 375e anniversaire, Montréal s’est enrichie en spectacles et festivals (plus de 100 par an) » souligne-t-elle. Et de citer l’Igloo Fest en janvier (musique électro), la « Nuit blanche »le 1er samedi de mars, dans les musées « comme à Paris »… Les différents quartiers de la ville peuvent aussi être l’occasion de vivre des expériences : un cours de cuisine  sur le marché Jean-Talon dans la Petite Italie, du street art dans le Mile End, des rencontres avec la culture autochtone notamment au musée McCord…

 

Tout savoir pour mieux vendre Montréal

A destination des professionnels du tourisme, agents de voyages et tour-opérateurs, Montréal a constitué une formation à distance, un e-learning. L’idée étant de leur donner des clés sur la ville et de les encourager à créer une nouvelle offre autour par exemple d’une escapade entre filles avec un spa urbain ou d’un séjour mêlant humour et match de hockey sur glace, etc. Fin mai, l’e-learning proposera une thématique sur les saveurs par quartier mettant à l’honneur la gastronomie montréalaise, « parce qu’il n’y a pas que la poutine ». Des quartiers méconnus de la clientèle française sont à découvrir, à l’instar du Mile Carré Doré ou du canal Lachine réaménagé. Des groupes hôteliers investissent, comme le Four Seasons ou encore l’hôtel Humaniti qui ouvrira au printemps 2020. Et en 2022, un train reliera l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau à la ville.  « Il nous faut repositionner l’image de la ville auprès des voyageurs, reconnaît Monica Orr. Montréal est une ville qui se vit ! »

 

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *