Coronavirus en Chine : les voyages à forfait suspendus jusqu’au 31 mars

Destination
Les tour-opérateurs sont appelés à ne plus proposer de départs vers la Chine continentale jusqu'au 31 mars. ©Adobe Stock

Après une première suspension des voyages en Chine jusqu’au 21 février, le SETO a annoncé mardi prolonger la date au 31 mars prochain. Les tour-opérateurs vont en informer leurs clients très rapidement.

 

Il va probablement il y avoir des annulations à prévoir… Le SETO (Syndicat des entreprises du tour-operating) a prolongé mardi la date de suspension pour les voyages en Chine jusqu’au au 31 mars inclus, suite à l’apparition et à la propagation du coronavirus depuis début janvier.

 

Par conséquent, les tour-opérateurs sont appelés à ne plus proposer de départs pour la destination jusqu’à cette date. « Pour les voyages concernés, ils en informent leurs clients dans les meilleurs délais et leur proposent des modifications sans frais ou des reports sans frais à une date ultérieure, aux conditions en vigueur du tour-opérateur », précise le syndicat dans un communiqué.

 

Pas de restriction sur le reste de l’Asie

 

Aucune restriction de voyage ne s’impose pour le moment concernant les autres destinations asiatiques. Les tour-opérateurs peuvent ainsi continuer d’opérer leurs programmes, en s’assurant néanmoins de la sécurité de leurs clients sur place. Les mesures, elles, pourront être modifiées en fonction de l’évolution de la situation.

 

Réuni en cellule de crise le 26 janvier dernier, le SETO avait déjà annoncé que tous les voyages à destination de la Chine seraient suspendus jusqu’au 21 février inclus. Ce qui avait amené les tour-opérateurs et agences de voyages à annuler des séjours programmés avant cette date. Et à suivre de près la situation.

 

Le 4 février, plus de 20 400 personnes contaminées ont déjà été recensées en Chine. Parmi elles 425 sont décédées. Un bilan qui pourrait encore s’alourdir dans les jours à venir.

Publié par Brice Lahaye

Journaliste

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *