Les touristes français pourront se rendre en Espagne dès le 1er juillet

Destination
Les touristes français pourront de nouveau se rendre en Espagne dès le 1er juillet prochain. ©Adobe Stock

L’Espagne espère sauver sa saison estivale grâce à une série de mesures permettant aux touristes européens de s’y déplacer. Un véritable enjeu économique puisque le tourisme représente 12% du PIB.

 

Article mis à jour à 16h30

 

« Les Français qui viendront cet été en Espagne retrouveront l’Espagne de toujours, accueillante, avec ses plages, sa culture, sa nature. » José Manuel Albares, ambassadeur d’Espagne en France, a tenu à rassurer la presse professionnelle touristique, réunie ce matin à Paris (8e). « La saison touristique sera normale, dans une nouvelle normalité », ajoute-t-il. La péninsule ibérique est en effet en passe de maîtriser l’épidémie de Covid-19 alors que peu ou pas de décès lié à la maladie respiratoire ne sont enregistrés sur le territoire ces derniers jours.

 

Par conséquent, les touristes français et européens seront de nouveau les bienvenus à compter du 1er juillet, soit dix jours après la sortie de l’Espagne de l’état d’alerte. Ce dernier a été prolongé une dernière fois hier par le Parlement. 21 protocoles sanitaires sont en cours d’élaboration pour le secteur du tourisme, une douzaine ont été créés à date, affirme l’ambassadeur espagnol. « Une chose est sûre, toutes les plages seront ouvertes cet été », affirme José Manuel Albares.

Les réservations pour l’Espagne chez les TO remontent

Les compagnies aériennes reprennent d’ailleurs leurs opérations le 26 juin tandis que la SNCF et Renfe remettent leurs trains sur les rails dès le 22. « Et les réservations chez les tour-opérateurs sont d’ores et déjà disponibles. Les Français seront les bienvenus, y compris en décalé, en septembre-octobre », insiste l’ambassadeur espagnol à Paris. « Les réservations ont d’ailleurs commencé à redécoller après l’annonce du Premier ministre espagnol concernant la réouverture des frontières. » Les clients ont également la possibilité d’annuler jusqu’au dernier moment leur réservation, en cas d’impossibilité de se rendre sur le lieu de vacances choisi à la dernière minute.

 

Quid des conditions d’accès au territoire espagnol ? « Il n’y aura pas de mesure discriminatoire. Si nous optons pour des mesures, ce seront celles décidées au niveau européen. Quant aux contrôles de température dans les aéroports, nous travaillons à un moyen pour procéder à de tels tests sur un ensemble de personnes et non pas à un dispositif de test individuel », répond José Manuel Albares. L’Espagne espère en tout cas convaincre ses voisins français de venir profiter de ses parcs naturels et de son littoral. 12% de son PIB dépend en effet du tourisme.

Publié par Manon Gayet
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *