Séisme et tsunami en Indonésie: ce que l’on sait

Destination
Le pont de métal jaune emblématique de Palu en Indonésie est désormais un amoncellement de ferraille tordue selon les témoignages.

Vendredi 28 septembre, un séisme de 7,5 a fait trembler la terre en Indonésie. Sur l’île des Célèbes (Sulawesi), un tsunami a ensuite déversé des vagues puissantes sur la plage et la ville de Palu. Le bilan a atteint 832 morts dimanche, mais des centaines voire des milliers de personnes dont quelques étrangers ne sont pas encore localisés.

 

Pas de chance pour le pays invité d’honneur de l’IFTM Top Resa! Un séisme de 7,5 sur l’échelle de Richter a braqué les projecteurs sur l’Indonésie le dernier jour du salon professionnel du tourisme à Paris.

Vendredi 28 septembre, l’Indonésie qui avait déjà subi des tremblements de terre cet été à Lombok près de Bali a été frappée par un nouveau séisme, cette fois sur l’île des Célèbes (Sulawesi). Quelques heures plus tard après plusieurs répliques, un tsunami s’est créé.  Il a projeté une vague de plus de 2 mètres sur la côte occidentale de l’île, sur la ville de Palu.

Sur la plage de Palu, des centaines de personnes étaient en train de préparer un festival. L’alerte au tsunami avait été levée quand la vague s’est abattue. Des bâtiments, maisons, routes… ont été détruits. Des milliers de personnes n’ont plus d’abri. Dimanche, le bilan faisait état de 832 morts.

 

(Vidéo mise en ligne le 29 septembre 2018 sur le site du journal quotidien britannique, The Guardian)

Face aux difficultés de communication et à la pénurie (eau potable, nourriture, électricité, essence), des pillages ont été rapportés. Les secours s’organisent dans le pays et à l’international. La région touchée représente une population de 600.000 habitants.

Une région « déconseillée » par le MAE

On notera que les Célèbes, et la région de Palu notamment, était déjà avant le séisme « déconseillé sauf raison impérative » par le Quai d’Orsay. Le ministère des Affaires étrangères rappelant dans ses Conseils aux Voyageurs le risque terroriste et d’enlèvement dans la région du Sulawesi Nord.

 

Au sujet du tsunami, dans son alerte du 30 septembre, le ministère précise : « Les opérations de secours et d’évacuation sont en cours sur la zone sinistrée qui couvre les régions de Palu, Donggala, Parigi Moutong sur la province de Sulawesi Centre, et la région de Mamuju Nord ».

 

https://www.diplomatie.gouv.fr/local/cache-vignettes/L680xH389/20171122_indonesie-fcv_cle02caee-9df35.jpg?1538130134

 

Des journaux ont fait mention de la présence de ressortissants européens notamment trois Français sur place lors du tsunami de vendredi. Le Quai d’Orsay n’a pas communiqué sur le sujet.

-
Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *