Sri Lanka: le Quai d’Orsay conseille de reporter les voyages jusqu’à nouvel ordre

Destination

Le ministère des Affaires étrangères français a modifié le dimanche 28 avril ses consignes. Les tour-opérateurs français recommandent d’annuler les voyages jusqu’au 16 mai. A l’international, les réservations touristiques pour le Sri Lanka sont revenues au niveau de l’an dernier. Le ministre sri-lankais évoque une perte de 1,5 milliard de dollars de revenus.

 

Trois jours après les Britanniques! Jeudi 25 avril, le Foreign Office a publié un avis recommandant aux citoyens du Royaume-Uni d' »éviter tout voyage non impératif » au Sri Lanka. Il était suivi le lendemain par les USA, l’Allemagne, Israël, l’Inde, l’Australie. Dimanche 28, le ministère des Affaires étrangères français à son tour annonçait dans ses Conseils aux voyageurs: « reportez vos déplacements de loisir à Sri Lanka jusqu’à nouvel ordre ».

 

Le motif de ce changement? « Suite aux attentats du 21 avril [qui ont fait 253 morts dont plus de 35 étrangers, NDLR], des opérations de police et de sécurisation ont lieu dans tout le pays, et en particulier dans l’agglomération de Colombo. » Le Quai d’Orsay précise que « l’état d’urgence (est) déclaré » depuis le 22 avril minuit mais « le couvre-feu a été levé » sauf dans la province orientale.  Si « le trafic aéroportuaire est normal », le ministère rappelle de prévoir « 4h d’avance pour accéder à l’aéroport » de Colombo où « seuls les voyageurs sont admis ».

 

Les tour-opérateurs français annulent jusqu’au 16 mai

Réunis à nouveau en cellule de crise à 14h ce dimanche après la décision du ministère, les tour-opérateurs membres du Seto ont émis de nouvelles recommandations. Les quelque 300 clients sur place des TO du Seto peuvent continuer leur voyage avec réaménagement de programme ou demander un retour anticipé. Les tour-opérateurs y répondront favorablement.

 

Pour les prochains départs prévus, le Seto recommande l’annulation jusqu’au 16 mai inclus. « Les clients en voyage à forfait peuvent :
– reporter sans frais sur une autre destination (selon la programmation du TO),
– reporter sans frais leur voyage au Sri Lanka selon le produit initialement réservé,
– annuler leur voyage ».

Pour les TO, il restait encore une semaine d’activité relativement forte liée aux vacances scolaires de printemps. La zone C et la Corse reprennent l’école le 6 mai au matin.

Le tourisme au Sri Lanka en recul

Vendredi 26 avril, tout en « croyant à un retour du tourisme plus tôt que prévu », Mangala Saraweera, le ministre des Finances du Sri Lanka, a déclaré s’attendre à une perte de 1,5 milliard de dollars de revenus touristiques en 2019 si les arrivées de voyageurs baissent de 30%. Au vu de l’essor de la destination (+4,6% d’arrivées touristiques au premier trimestre), il avait tablé sur 5 MD$ de revenus en 2019.

 

Selon le cabinet d’études ForwardKeys qui analyse les réservations mondiales de billets d’avion, dans les trois jours qui ont suivi les attentats de Pâques au Sri Lanka, le taux d’annulation est monté à  82,6%. Alors qu’au global, les réservations de billets d’avion étaient jusqu’au 20 avril 2019 en hausse de 3,4% cette année par rapport à 2018. Sur les principaux marchés sources du tourisme sri-lankais -à savoir dans l’ordre décroissant: Inde, Chine, Royaume-Uni, Australie, Allemagne et France-, les annulations ont été supérieures aux réservations prises l’an dernier à la même date.

 

Pour les mois de juillet et août, qui correspondent à la basse saison pour le Sri Lanka, les réservations de billets d’avion étaient en hausse de 2,6% le 20 avril par rapport à l’an dernier. Elles sont tombées à -0,3% le 23 avril selon les derniers chiffres de ForwardKeys

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *