Tourisme à Paris : un nouveau record en vue ?

Destination
Paris touristes

Avec plus de 23 millions d’arrivées hôtelières dans le Grand Paris, l’année 2017 s’annonce comme une année record en termes de fréquentation touristique. Le tourisme d’affaires et le tourisme international sont les deux principaux moteurs de la croissance. Les perspectives 2018 laissent présager un prolongement de cette dynamique.

Un dynamisme sans pareil

Après une année 2016 fortement impactée par les attentats de 2015 et 2016, Paris renoue en 2017 avec un « dynamisme sans pareil ». En septembre 2017 le cumul de fréquentation hôtelière des 12 derniers mois dans le Grand Paris a dépassé le record enregistré en 2012 en atteignant 23,1 millions d’arrivées hôtelières.

Pour l’OT de Paris, l’année 2017 devrait connaître une progression de la fréquentation touristique comprise entre 10 % et 12 % par rapport à 2016 et entre 5 % et 7 % par rapport à 2015, dépassant pour la première fois les 23 millions d’arrivées dans les hôtels.

L’explication principale de cette formidable reprise est la concomitance du retour du marché français dans le Grand Paris, fortement tiré par le tourisme d’affaires, avec celui de nombreuses clientèles étrangères.

Loisirs : des marges de progression sont encore possibles

Du côté du tourisme de loisirs, des marges de progression sont encore possibles : les nuitées hôtelières de la clientèle de loisirs n’ont pas encore retrouvé leur niveau d’avant les attentats de 2015 (entre 7 et 8 millions de nuitées de différence), même si ce constat est atténué par la forte progression parallèle des nuitées en meublés de tourisme dont le succès ne se dément pas dans la capitale.

Le scénario de la reprise du tourisme à Paris se déroule donc comme attendu après les attentats : un retour en premier lieu des clientèles de proximité (Français, touristes d’affaires), puis des clientèles de loisirs (à l’exception du Royaume-Uni dont le pouvoir d’achat a été impacté par la chute de la livre sterling).

« Envisager 2018 avec optimisme »

« Cette combinaison de clientèles qui permet au Grand Paris de battre ses records a toujours été le secret du succès de la destination et nous permet d’envisager 2018 avec optimisme » explique l’OT. Qui conclut : « les perspectives de croissance économique revues à la hausse par le FMI, la baisse généralisée du chômage en Europe et un carnet de réservations aériennes en hausse pour le début d’année prochaine permettent d’espérer une nouvelle croissance significative de la fréquentation touristique du Grand Paris en 2018″.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *