Tourisme aux USA: qui fait quoi entre l’OT et Interface en France ?

Destination

Brand USA a désigné son représentant sur le marché européen et français. En charge du trade et du marketing, William Mondello (Interface) est l’interlocuteur des professionnels français. L’office de tourisme des USA présidé par Geoffrey Duval garde ses actions.

 

Au prochain salon Tourissima à Lille du 26 au 28 janvier, William Mondello représentera pour la première fois Brand USA en France sur le stand des Etats-Unis. Il est chargé de compte chez Interface Tourisme,  le partenaire français de Hills Balfour. Cette agence de représentation britannique a été choisie début janvier par Brand USA -organisme semi-public, semi-privé chargé de la promotion touristique des Etats-Unis- pour l’Europe*.

Que devient alors l’office de tourisme des Etats-Unis en France ?

L’association de quelque 150 opérateurs de la destination USA (hôteliers, compagnies aériennes ou de croisières, TO, offices de tourisme de villes ou d’Etat, loueurs de voitures…) va continuer à exister. « Nous allons travailler en collaboration avec Interface » indique Nelly Venturini, chargée de la communication au sein de l’OT des Etats-Unis. « Auparavant, nous étions en relation avec le siège de Brand USA à Washington DC. Il y a un an, nous avons validé avec eux notre plan d’action de promotion sur le marché français. »

 

Désormais l’interlocuteur sera à Paris. « Il n’y a pas de concurrence entre nous, précise Julie Geoffroy, directrice stratégique de Brand USA en France. Nous allons oeuvrer tous ensemble dans un même but : faire la promotion touristique des USA. »  C’est ainsi que les actions programmées par l’OT (salons, e-learning, formations…) sont maintenues, voire accompagnées. Comme le week-end prochain à Tourissima, William Mondello sera présent dans l’espace « USA » en mars à Mahana et au SMT.

 

« La formation des agences de voyages à travers l’e-learnning ou la journée avec Air France sont bien sûr conservées, explique Julie Geoffroy. On ne va pas refaire ce qui est déjà bien. Nous allons avoir deux plans d’action complémentaires. »

Les opérations marketing relèvent d’Interface

Interface a donc lui aussi pour mission la promotion des Etats-Unis auprès des professionnels du tourisme français. « Mais il s’agit des 50 Etats, 5 territoires et de Washington DC, nous aurons donc une approche plus globale, plus thématique que géographique » souligne Julie Geoffroy. Avec notamment la « promotion d’Etats ou de villes moins connus » ou bien celle « d’itinéraires développés par Brand USA ».

 

L’agence est plus spécifiquement chargée « du trade et du marketing ». L’idée est de proposer « du nouveau aux chefs de produit et aux clients repeaters », illustre-t-elle.  Cela passera pour les professionnels par des eductours, « peut-être aussi par des webinars » sur des thèmes spécifiques, glisse William Mondello.

 

C’est Interface qui décidera des partenariats,  actions marketing et des cobrandings avec les tour-opérateurs et réseaux d’agences. Que ce soit « pour relayer des campagnes de communication pan-européennes ou des actions spécifiques au marché français » précise Julie Geoffroy.

 

Toutes les questions pratiques (Esta, etc.) restent du ressort de l’OT mais « si on en reçoit, on les leur transmettra » assure William Mondello.  

 

*Hills Balfour qui a remporté l’appel d’offres de Brand USA a pour partenaire en France Interface Tourism Group à qui ont été confiés aussi la Belgique et le Luxembourg. En Allemagne, son partenaire Lieb  Management s’occupera également de l’Autriche et la Suisse.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste – Le Quotidien du Tourisme

Me contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *