Travelport et Misterfly rajoutent de la valeur à l’agence de voyages

Distribution

Le nouvel outil développé par le GDS est alimenté par les compagnies aériennes. L’agence de voyages cliente de Misterfly a accès au contenu des offres tarifaires en français. Elle peut conseiller son client sur le meilleur tarif en fonction de ses besoins, souvent en up-sell.

 

 

« Pour démarrer, nous avons Air France, Hop et Aegean » explique Nicolas Brumelot, cofondateur de Misterfly. Le nouveau service, en test depuis 3 semaines, est désormais accessible à toutes les agences clientes du consolidateur. Il consiste à trouver réunis sur une même plate-forme et en français les descriptifs des contenus tarifaires (les services attachés aux différents tarifs) des compagnies aériennes. « C’est une nouvelle fonctionnalité offerte à nos agences clientes » explique Carlos Da Silva, cofondateur de Misterfly, sans surcoût.

 

Comment ça marche?

« Au-delà des ancillary fees, cette agrégation de contenus va permettre au vendeur de proposer à son client le service dont il a besoin (bagage en plus, accès à un lounge, fast-track…) pour un tarif parfois inférieur à celui qu’il aurait payé en prenant le premier prix et en ajoutant des options » explique Emmanuel Bourgeat, directeur général de Travelport France.

« Dans une dizaine de jours, le service comprendra, toujours en français, le contenu de dix compagnies dont Emirates, Iberia, Vueling, Tap, Air Berlin et Middle East » précise Nicolas Brumelot. Actuellement, les équipes de développement du consolidateur travaillent à la réorganisation de l’information fournie par les transporteurs via le GDS.

 

« Sur Misterflypro, nous avons choisi de présenter les trois contenus tarifaires immédiatement au-dessus du tarif de base sélectionné, précise le dirigeant. Par exemple pour Air France, l’agent peut consulter les services inclus dans les tarifs Basic, Basic Plus et Smart et conseiller son client en fonction. »

 

 

La valeur ajoutée du vendeur

Le développement des compagnies low cost en long-courrier va rendre ce type d’outil encore plus nécessaire pour les vendeurs, estiment les trois dirigeants. « Pouvoir comparer les services et tarifs, suggérer à son client de basculer dans la gamme tarifaire supérieure pour pouvoir accéder à un salon en escale et avoir un bagage en soute par exemple, cela contribue aussi à la valeur ajoutée de l’agent de voyages » explique Emmanuel Bourgeat.

 

« En fonction de la durée du voyage du client et de la distance, mais aussi du but du voyage, loisir ou affaires, le conseiller va pouvoir proposer le service plus adapté, y compris le tarif qui permet de gagner davantage de miles » détaille le patron du GDS en France.

 

 

 

Quel est l’intérêt pour les compagnies aériennes?

« L’up-sell, répond Emmanuel Bourgeat. La politique des compagnies est de favoriser l’up-sell pour sortir de la logique du moins cher. Et les agences de voyages entrent dans cette stratégie. » Si elles ont « déshabillé le siège pour pouvoir remonter dans les affichages par des tarifs hyper-agressifs », les compagnies ont intérêt à pousser leurs ventes en amont et à écouler des sièges à tarif plus élevé.

 

« Mondialement, deux tiers de la distribution des compagnies aériennes se fait via un intermédiaire » indique le DG France du GDS. Travelport a signé « avec 220 compagnies aériennes sur un total de 450 ». Même Lufthansa qui développe une stratégie de contournement des GDS participe et fournit du contenu! Aujourd’hui, « la plate-forme Travelport gère 18 langues dont le français et existe en online comme en off-line ». Dans un « environnement tarifaire complètement changé », le GDS a trouvé le moyen –« avec un très gros investissement »– de « défendre la valeur ajoutée de la distribution ».

 

 

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *