Décret Airbnb : Après Paris, les hôteliers réclament son application aux autres villes de France

Hébergement

Pour les hôteliers (GNI / Synhorcat), au-delà de Paris, de nombreuses villes sont durement touchées par le phénomène des meublés clandestins. « Ainsi Perpignan, 125 000 habitants et 4e ville de France en matière de partage, mais aussi Annecy, Bordeaux, Chamonix, Nantes, Rouen en sont des exemples criants ».

Didier Chenet, président du GNI, salue « bien évidemment l’initiative de la mairie de Paris » mais précise dans la foulée que « la capitale n’est hélas pas une exception, toutes les collectivités doivent réagir ».

Il explique : « le nouveau gouvernement doit impérativement faire paraitre au plus vite le décret portant sur les sanctions à l’encontre des plateformes qui n’afficheraient pas le numéro d’enregistrement et qui ne retireraient pas l’annonce dépassant les 120 jours légaux de location. Nos dirigeants doivent continuer à nous aider à lutter contre le phénomène des locations sauvages. Avec l’adoption de telles dispositions nous tendons enfin à une réelle régulation de ce phénomène arrivé en janvier 2012 pour ce qui est d’Airbnb mais dont les dommages ce sont très rapidement fait sentir ».

 

Publié par La Rédaction

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *