Une année 2018 « exceptionnelle » pour Best Western en France

Hébergement

2018 est à marquer d’une pierre blanche pour Best Western en France. Le chiffre d’affaire de la centrale a augmenté de 63% par rapport à 2017 pour atteindre 112 millions d’euros.

C’est à Paris, au Best Western Premier Hôtel Littéraire Le Swann, que Quentin Vandevyver, président de Best Western France et Olivier Cohn, directeur général ont présenté le bilan 2018 et les axes stratégiques pour 2019.

En 2018, les performances du groupe hôtelier coopératif ont été dopées par la signature d’un partenariat avec Booking.com. Le chiffre d’affaires a progressé de 53,35% pour atteindre 122 373 255 euros – 68 794 833 en 2017. Les réservations proviennent d’abord des OTA (61%), du site (20%), des GDS (17%) et enfin du centre d’appel (2%).

C’est sans doute grâce à la « puissance » du programme de fidélité que Best Western gagne des ventes directes. En effet, Best Western Rewards, « un élément clé » a généré un volume d’affaires de 60 millions d’euros dans les hôtels du réseaux français, « c’est 37 millions pour Expedia » précise Olivier Cohn. Les réservations provenant du site Internet ont généré un chiffre d’affaires de 20,9 millions d’euros en 2018, soit une augmentation de 24,4% par rapport à 2017.

Les Français, « grâce au plan média déployé en mai sur BFM » représentent 57% des clients loin devant les Américains (10%) et les Britanniques (8%).  Autre sujet de satisfaction pour Quentin Vandevyver, le NPS, l’indicateur qui mesure la propension des clients à recommander un hôtel, est en hausse sensible, de 45,7 à 51,8, « la stratégie de montée en gamme, les projets de rénovation et de décoration ont été autant de facteurs qui ont justifié la hausse du niveau de satisfaction des clients ».

Par ailleurs, 18 hôtels ont intégré le réseau dont 4 établissements qui avaient été pré-commercialisé fin 2017. Olivier Cohn précise que « le conseil d’administration a validé la candidature de 30 nouveaux hôtels candidats pour rejoindre le groupe dans les nouvelles marques ». Le réseau est d’autant plus « attractif » que son portefeuille de marque permet à chaque établissement de trouver une enseigne adaptée à son positionnement. En 2019, le groupe va ainsi développer les marques lifestyle, Aiden et Sadie qui, selon Olivier Cohn, s’inscrivent « dans le cadre de la stratégie de diversification et de montée en gamme de l’offre du groupe ». Un « Aiden » ouvrira au cours du premier semestre 2019 à Margny-Lès-Compiègne. Rappelons, aussi, que Best Western Hotels vient d’acquérir le groupe d’hôtels indépendants Worldhotels qui lui permet de gagner une nouveau segment de marché, le luxe.

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *