United Airlines est-elle maudite ?

Après l’affaire du surbooking, la mort d’un lapin géant dans les soutes, c’est au tour d’un scorpion de perturber une nouvelle fois un vol d’United Airlines.

Un scorpion comme passager clandestin, ce n’est jamais très bon pour l’image d’une compagnie aérienne. Et il a fallu que cela tombe sur United Airlines qui, décidément, fait beaucoup parler d’elle en ce moment. Le scorpion s’est invité jeudi 11 mai dans un vol qui relie Quito à Houston. En avril, déjà, un de ses congénères avait piqué un passager qui voyageait à bord de la compagnie américaine qui s’est à nouveau excusée : « Il est sorti d’un vêtement d’un client ». L’avion a pu décoller après trois heures de retard après un examen médical de tous les passagers. Personne n’a été piquée et tant mieux pour United Airlines à qui on souhaite le meilleur mais qui devra prendre comme maxime ce proverbe indien : « Gare en fuyant le scorpion à éviter la morsure du cobra ».

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint – Le Quotidien du Tourisme

Me contacter

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *