A Trouville-sur-Mer, une erreur de traduction du site de l’office de tourisme amuse les anglophones

i-tourisme

La traduction en anglais d’une page du site de l’office du tourisme de Trouville-sur-Mer en Normandie a tourné au contre-sens, ce qui a fait rire les premiers intéressés, les touristes anglophones. 

 

Gare à la traduction automatique ! On sait combien celle-ci peut jouer des tours aux plus mauvais anglicistes d’entre nous et faire rire nos voisins à l’humour « so British ». L’office du tourisme de Trouville-sur-Mer dans le Calvados en a tout récemment fait les frais avec la réfection de ce son site internet. Un touriste américain a tôt fait de faire remarquer sur Twitter une coquille glissée dans l’une des pages de ce site consacrées aux activités disponibles sur la commune de Trouville-sur-Mer.

Ce dernier s’est en effet amusé d’une erreur de traduction dans l’onglet dédié à l’activité « mini-golfe » et « baptême de poney », cette dernière expression étant traduite « pony baptism ». Or, en anglais, le mot baptême ne fait référence qu’à un sacrement religieux et ne peut être utilisé dans le cadre d’une métaphore comme en français pour signifier une « première fois ». Cette traduction mot pour mot signifie littéralement qu’il faudrait baptiser un poney. On appelle cela un faux amis !

 

Un baptême de poney au sens propre

 

Un internaute américain l’a signifié non sans une pointe d’humour : « Je pense que la traduction du site Web de l’office du tourisme de Trouville-sur-mer n’est pas tout à fait exacte. En anglais, cette phrase implique que vous jouiez au mini-golf et que vous puissiez obtenir que votre poney devienne officiellement chrétien. En tout cas, j’aime beaucoup Trouville-sur-mer et j’espère que personne n’a été offensé par ma remarque ! » L’office de tourisme de Trouville-sur-Mer s’est fendu d’une réponse aussi ironique à la suite de cette publication Twitter : « Ceci est une traduction automatique et nous n’avons pas encore vérifié la version anglaise… Merci pour ce petit moment de plaisir et nous corrigerons cela ! Nous espérons vous voir au baptême des poneys ! »

 

Pour éviter tout contre-sens drolatique, des services de traduction, non automatiques mais basés sur l’intelligence artificielle, se sont développés ces dernières années. Babel Fish, Yahoo, Aol, DeepL font partie des derniers nés, concurrents de l’historique Google Traduction qui montre aujourd’hui ses limites. La technologie neuronale permet à ce titre de réduire les erreurs des traductions mot pour mot et s’appuie sur un réseau de neurones artificiels recevant des données apprises petit à petit et corrigées au fur et à mesure. Avant de faire appel à ces solutions encore en phase de développement, le site de l’office de tourisme de Trouville-sur-Mer pourra d’ores et déjà traduire baptême de poney par « first-time pony riding ». Il aura toutefois eu le mérite de faire sourire ses touristes étrangers.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *