Airbnb va investir près de 200 millions de dollars dans Oyo, la plus grande chaîne hôtelière d’Inde

i-tourisme

En participant au capital du numéro 1 indien de la réservation d’hôtels, Airbnb tient à s’affirmer sur le marché asiatique.

 

Après avoir racheté Hoteltonight le mois dernier, Airbnb continue de se positionner sur le marché hôtelier. Le groupe américain a en effet participé au tour de table de financements de l’Indien Oyo, selon Reuters. Entre 100 et 200 millions de dollars ont ainsi été investis par Airbnb dans la plus grande chaîne hôtelière d’Inde. Oyo s’est en effet construit sur un modèle partenarial pour créer un gigantesque réseau hôtelier. En outre, la plateforme permet aux propriétaires des hôtels d’améliorer leur offre et de proposer plus de services aux clients, tout en se facilitant la tâche.

 

Ambition mondiale contre marché asiatique

 

A l’origine de ce projet, Ritesh Agarwal n’avait qu’un seul établissement. Aujourd’hui, le fondateur a fait partie des « 30 under 30 » en Consumer Tech de Forbes (2016), et le groupe indien possède environ 460 000 chambres (contre 53 000 l’année dernière), réparties dans plus de 8500 hôtels et plusieurs pays, tels que la Malaisie ou le Royaume-Uni. Oyo est donc une entreprise connaissant une croissance exceptionnelle. A terme, la plateforme évaluée à 5 milliards de dollars en 2018 voudrait devenir la première chaîne hôtelière mondiale en nombre de chambres.

 

 

Les marchés indiens et chinois suscitent l’intérêt d’Airbnb.

 

Pour atteindre ce résultat ambitieux, le groupe indien n’hésite pas à s’étendre à l’étranger, comme aux États-Unis, où Oyo est en train de tester des propriétés à Austin et Dallas, ville de son siège américain. Mais c’est en Chine que l’entreprise croît le plus. Oyo a en effet racheté Islands Hotels récemment, un groupe chinois présent dans 10 villes de l’Empire du Milieu et possédant plus de 10 000 chambres. Étant une offre complémentaire de celle d’Oyo, elle continue à être exploitée séparément par le groupe indien.

 

Ce succès d’Oyo sur le territoire chinois et asiatique en général est le principal motif d’intérêt d’Airbnb pour l’entreprise indienne. Le géant de la location touristique est en effet attiré par les marchés indiens et chinois depuis bien longtemps, et compte effectuer plusieurs « investissements agressifs » de ce genre dans les prochaines années. Alors que l’Asie représente le plus grand marché actuel et dans l’avenir, les locations Airbnb en Chine ne représentent que 5% de son total mondial, quand les propriétés du groupe en Inde n’en constituent même pas 1%. Si l’aide de l’un des NATU permettra à Oyo de proposer plus de services aux hôtels et aux clients, le groupe indien n’en reste pas moins une porte d’entrée sur le marché asiatique pour Airbnb.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *