Elon Musk avoue que Tesla va se lancer sur le marché des VTC

i-tourisme

Sur Twitter, l’entrepreneur s’est montré ambitieux quant à l’avenir de sa marque automobile.

 

Alors que la Tesla Model 3 continue de très bien se vendre (elle atteint même 60% des ventes sur le marché états-unien des électriques), les voitures de la marque se mueront prochainement en une flotte de véhicules disponibles à tous. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre Elon Musk, l’adulé fondateur de Tesla, en répondant à une question sur Twitter.

 

Alors qu’un internaute méfiant trouvait étrange la présence de huit caméras dans l’habitacle, dont une au-dessus du rétroviseur, l’entrepreneur ne s’est pas dégonflé. « Cette caméra sera utile quand nous concurrencerons les services tels que Uber et Lyft, a répondu Elon Musk. Ce qui permettra aux propriétaires de gagner de l’argent grâce à leur voiture, qui fera partie de la flotte partagée Tesla. Dans le cas où quelqu’un ferait n’importe quoi dans votre voiture, vous pourrez vérifier la vidéo. »

 

 

Cette déclaration prouve les ambitions semblant sans limites de Tesla, qui est sur le point de lancer un gigantesque réseau d’autopartage entre particuliers. De quoi faire peur aux géants Uber et Lyft, ce dernier venant tout juste d’entrer en bourse. Les propriétaires d’une Tesla pourront donc conduire d’autres personnes en covoiturage ou même partager leur voiture avec certaines personnes (famille, amis ou « clients cinq étoiles ») sur la plateforme du service.

 

Cette flotte, qui sera donc naturellement disponible 24 heures sur 24, se reposera sur le moteur électrique performant de ses véhicules pour proposer des courses d’un faible coût. Ces dernières pourront donc attirer et séduire les clients de services actuels type Uber ou Lyft, mais aussi les usagers habituels des transports en commun. La déclaration d’Elon Musk intervient au moment où la fonction pilote automatique de ses véhicules est presque totalement au point, ce qui laisserait envisager un réseau autonome de véhicules, qui serviraient quand leurs propriétaires ne les utiliseraient pas.

 

Il faut dire que rien n’est trop beau pour l’entrepreneur, qui propose de construire des tunnels souterrains pour désengorger le trafic à la surface, qui révolutionne le transport avec son train Hyperloop et qui est prêt à démocratiser le tourisme spatial

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *