ENTRETIEN – Rodolphe D’Aragon directeur marketing de DynamicScreen : « Planifier et diffuser un contenu sur des écrans devient à la portée de tous »

i-tourisme

Plus qu’un traditionnel affichage dynamique, DynamicScreen donne la possibilité d’afficher tout type de contenu, y compris et surtout les données en temps réel comme nous l’explique son directeur marketing, Rodolphe D’Aragon.

 

I-Tourisme : Depuis combien de temps avec vous lancez votre société ?

Rodolphe D’Aragon: En janvier 2018, mais précédé de deux ans de R&D et d’une année complète pour tester la solution.

Notre CEO, Benjamin Gauthier, dirige également l’agence MINK spécialisée dans le développement d’applications digitales sur mesure. C’est à l’occasion d’une demande d’un client concernant l’interconnexion d’une application métier avec de l’affichage dynamique que le problème a surgi. Il n’existait pas de solution sur le marché répondant à ce besoin spécifique, ou alors vieillissante. Nous avons commencé à développer une application sur mesure et ce fut comme un appel. Les demandes se sont multipliées.  Un immense marché s’ouvrait devant nous.

 

I-Tourisme : Mais avec déjà pas mal de prestataires car le secteur est en pleine expansion !

Rodolphe D’Aragon: Oui, mais le plus souvent issues du monde de l’audiovisuel. Notre positionnement est différent. L’idée consiste à s’inspirer des standards du web pour pénétrer ce marché et apporter des solutions innovantes simples à utiliser, connectées et évolutives. Et puis bien sûr, comme dans toutes aventures entrepreneuriales, c’est une histoire de rencontres. Les premières lignes de codes de la solution ont été écrites lors d’un projet étudiant par un des associés, qui a ensuite rencontré notre CEO. Ce dernier a réuni une équipe avec des compétences variées et puis l’aventure a commencé.

 

I-Tourisme : Quels sont vos concurrents ?

Rodolphe D’Aragon: Des concurrents directs ? À ma connaissance nous n’en avons pas. Par contre il existe de nombreux prestataires. Vous avez tout d’abord les constructeurs d’écrans. Ces derniers proposent des solutions de gestions de contenus en même temps que leurs écrans. Elles sont assez basiques et poursuivent surtout l’objectif de promouvoir et présenter les différentes gammes d’écrans. Les constructeurs eux-mêmes ne considèrent pas que le développement d’applications soit leur cœur de métier. Ensuite vous trouvez des solutions logicielles qui sont sur le marché depuis 20 ou 30 ans comme Scala. Elles ont l’avantage d’être là depuis longtemps et d’avoir une présence à l’internationale. L’expérience et les différents projets leur ont permis de multiplier les fonctionnalités au point de présenter des solutions très complètes, mais aussi très complexes à utiliser. Mais Scala n’est pas le seul, d’autres éditeurs de logiciels professionnels se sont mis à développer des solutions d’affichage pour venir compléter leurs offres. Enfin, il y a bien sûr des logiciels maison, développés par les intégrateurs audiovisuels eux-mêmes et administrés par leurs soins aussi.

 

I-Tourisme : Quels sont les avantages utilisateurs de votre solution?

Rodolphe D’Aragon: La grande innovation de notre solution reste la simplicité. Nous sommes partis d’une feuille blanche et des besoins des utilisateurs,  en prenant appui sur un environnement familier, celui des codes du web connu de tous. Un stagiaire, un DirCom, une hôtesse d’accueil, un directeur de magasin…. Geek ou pas, n’importe qui peut prendre en main la solution en moins de 2 minutes et sans formation. Nous sommes très attachés à ce côté intuitif. Le mode SaaS autorise l’accès depuis n’importe quel device : ordinateur, tablette ou smartphone. Pas besoin d’installer un logiciel ou une appli. C’est flexible et donc multi-utilisateurs. Vous pouvez avoir un nombre illimité de comptes au sein de votre entreprise et en fonction de son profil, votre collaborateur pourra diffuser un certain type de contenu.

 

I-Tourisme : À vous entendre, l’affichage dynamique se met à la portée d’un plus grand nombre ?

Rodolphe D’Aragon: Il n’y a plus de barrière technique. Toute personne souhaitant communiquer de manière plus moderne peut le faire.  Ce qui veut dire que nos interlocuteurs sont très variés : directeur de la communication, service RH, logistique, merchandiseur, responsable d’entrepôt, et bien sûr les DSI. L’avantage de notre solution est sa simplicité d’usage et donc elle s’adresse à tout public. Comme je l’expliquais, planifier et diffuser un contenu sur des écrans devient à la portée de tous. Aucune formation n’est nécessaire. C’est valable pour tous les secteurs : point de vente, corporate, lieux publics, école, industrie… avec des cas d’usages multiples : communication commerciale, communication interne et corporate, signalétique, etc.

 

I-Tourisme : Parlons-en du contenu. C’est la pierre d’achoppement. Qu’apporte votre solution ?

Rodolphe D’Aragon: Justement, une de nos innovations réside aussi dans la typologie de contenu que l’utilisateur peut afficher. Traditionnellement en affichage dynamique, les solutions permettent d’afficher des images et des vidéos. DynamicScreen va plus loin donne la possibilité d’afficher tout type de contenu, y compris et surtout les données en temps réel comme le trafic routier, les prochains passages de transports en commun à proximité de l’écran, la météo, des indicateurs chiffrés provenant d’un CRM ou encore les réseaux sociaux. Ce qui veut dire qu’une partie de votre contenu à l’écran va se mettre à jour de manière automatique ? Cela va vous apporter la garantie de toujours avoir du contenu pertinent à l’écran.

 

I-Tourisme : Vous pouvez-vous développer ?

Rodolphe D’Aragon: Je viens d’évoquer la mise à jour de contenus de manière automatique comme avec les réseaux sociaux. Ce sont des fonctionnalités simples. Mais notre solution permet aussi d’aller plus loin, en mettant en place des critères de diffusion qui s’interconnectent avec le monde physique. Par exemple, il devient possible de diffuser du contenu en fonction de critères météo. Vous conviendrez que la mise en avant de la  promotion d’une boisson a plus de sens en période de grosse chaleur ! Nous pensons vraiment que la pertinence d’un message est plus que jamais liée à son contexte de diffusion. L’enjeu est donc de délivrer le bon contenu, au bon moment, au bon endroit. Autre développement, notre solution communique facilement aussi avec n’importe quel objet connecté. L’exemple des terminaux utilisés par les agents de sécurité est parlant. Hier vous pouviez déclencher une alarme incendie via un boitier. Aujourd’hui, vous pouvez le faire en affichant un plan d’évacuation ou de confinement sur tous les écrans de votre bâtiment de manière instantanée.

 

I-Tourisme : Votre solution s’adresse aux services opérationnels. Vous ne craigniez pas vous mettre à dos les DSI car d’une certaine façon vous empiétez sur leur job ?

Rodolphe D’Aragon : Aujourd’hui les DSI sont bien entendu des interlocuteurs incontournables. Si la demande provient des services opérationnels, très vite les DSI sont consultés pour la faisabilité du projet. Avec du recul, nous sommes contents de voir que nos échanges avec ces services se passent très bien. La première chose qu’ils regardent est l’aspect sécurité. Un aspect sur lequel nous sommes sereins, puisque nous répondons à tous les critères de sécurité liée aux réseaux et au mode SaaS.
La deuxième étape concerne les questions de déploiement de la solution. Là aussi, en proposant une solution Pug&Play on marque des points. Les DSI comprennent qu’ils ne vont pas s’embourber dans des déploiements sans fin et compliqués. Ils sont donc rassurés. Une de nos fonctionnalités consiste à pouvoir monitorer son parc d’écrans à distance. Une aubaine pour les DSI, qui ont une vue précise à un instant T de l’état général de leur réseau d’écran.

 

I-Tourisme : Comment s’articule votre offre commerciale ?

Rodolphe D’Aragon: Fidèles à notre vision web de ce marché et au SaaS, nous fonctionnons sous forme d’abonnement avec des engagements sur un, deux ou trois ans. Chaque abonnement est lié à un écran et vous pouvez avoir un nombre illimité d’utilisateurs. L’abonnement est dégressif en fonction du volume et de la durée d’engagement.

Publié par Rémi Bain-Thouverez
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *