Fêtes des lumières 2018 : halo sur un événement numérique de grande ampleur

i-tourisme

La Fête des Lumières s’est achevée hier à Lyon avec 1,8 millions de visiteurs au rendez-vous durant les quatre jours. Nombreux sont ceux à avoir pu concevoir leur parcours sur-mesure grâce à un nouvel écosystème digital. 

 

Lumière rime par définition avec technologies. Depuis bientôt trente ans qu’elle booste la réputation de Lyon, la Fête des Lumières fait chaque année la part belle aux expérimentations artistiques et technologiques autour de la thématique lumière. Ainsi, Lyon est devenue une destination de premier plan, se classant 2e ville touristique de France.  L’an dernier, c’est près de deux millions de personnes qui se sont pressées au coeur de la cité des gones. Dernièrement, la ville a aussi reçu le prix de Capitale européenne du tourisme durable 2019. Ce prix récompense le développement touristique durable de Lyon, une métropole attractive, dynamique, accessible et aussi pionnière dans les innovations numériques. Cette 29e édition a ainsi pu mettre en “lumière” quelques nouveaux outils au service des touristes.  

 

Une appli pour un parcours sur-mesure

 

Entre les différents rassemblements citoyens et les problèmes météorologiques, la Fête des Lumières 2018 a rencontré son lot de perturbations en tout genre. Beaucoup de festivaliers se sont alors informés tout au long de ce week-end lyonnais grâce aux outils numériques mis à leur disposition par la ville. Sites, applications, médias sociaux ont ainsi alerté en temps réel les cinq millions de visiteurs attendus sur trois jours. Bien que les flyers soient toujours distribués aux abords des principaux sites, l’application Fête des Lumières s’est un peu plus généralisée cette année. Elle a été téléchargée plus de 50 000 fois contre 48 376 en 2017 et 29 570 en 2016. Peut-être a-t-elle même permis de fluidifier les parcours. En clair, elle donnait toutes les informations relatives à l’évènement (sites, programmes, horaires, transports, animations, commerces…) depuis son lancement jeudi 6 décembre, jusqu’à sa clôture dimanche 9 décembre. Elle proposait une carte interactive avec différents parcours, son fil d’actualité alimenté régulièrement en articles et annonces et des quizz ludiques. Enfin, une option “cabine photo” offrait un côté “instagramable” à l’application dans laquelle pouvaient se mêler tous les clichés de la fête. Ceux-ci ont pu être relayées sous le hashtag #PrixVDL2018.

 

Miser sur les réseaux sociaux

 

Toutefois, reste encore pour ses concepteurs quelques points d’amélioration. Sur Android comme sur l’Appstore, les commentaires font remarquer un manque de clarté dans le plan et dans la mise à jour des actualités en temps réel. L’un de ses utilisateurs déplore l’absence d’informations pour l’estimation du temps d’attente, mais aussi en cas de métros fermés, bus déviés ou animations défaillantes. L’an dernier, certains visiteurs notaient déjà certains bémols comme une “carte instable avec des itinéraires parfois non disponibles”. Certains auront donc tôt fait de regarder l’application concurrente non officielle, cette fois-ci plus souvent jugée “ergonomique”, « Fête des Lumières 2018 : Lyon ». Elle reste moins répandue que l’application officielle avec 1000 téléchargements recensés.

Côté réseaux sociaux, la page Facebook était dotée d’un chatbot pour répondre instantanément à toutes les questions des visiteurs, de jour comme de nuit, 7 jours sur 7 et 24h sur 24. La page Instagram officielle donnait un accès VIP en stories aux coulisses de quelques unes de ces créations lumières. Enfin, le site faisait revivre l’évènement grâce à ses dernières photos et vidéos.

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *