Jet tours enrichit sa croissance online

i-tourisme

Le TO de Thomas Cook a exposé hier ses nouveautés pour la saison estivale 2019. Il a ainsi rappelé l’importance du digital dans la construction de son modèle économique.  

 

À l’occasion de la présentation de son programme d’été 2019 hier lors d’une conférence de presse au siège de Clichy, le tour opérateur du groupe Thomas Cook a rappelé les nouveaux enjeux marketing pour l’année à venir. Malgré une progression de 7% de ses activités sur la saison d’hiver actuelle, la politique managériale du groupe est à la régulation de ses coûts, notamment en matière de dépenses marketing. “Ce contexte nous incite à la régénération des idées et des innovations”, explique Nicolas Delord, président du groupe. Et de préciser : “Lorsque je suis arrivée à Thomas Cook, j’ai appris que si on n’investissait pas un minimum dans le référencement Google, nous n’aurions aucune chance d’y arriver. C’est à la fois vrai et faux. Faux car si l’on mise tout sur Google mais que le système de réservation online n’est pas optimisé, il est à peu près sûr que l’on dépense de l’argent à fonds perdus”.

 

Jet tours a ainsi fait le choix de se réorienter sur un travail d’optimisation du parcours client, de rafraîchir l’offre ainsi que la disponibilité et la présentation des produits. Résultat, “on a 100% de croissance online en ayant baissé de moitié le budget de référencement Google”, ajoute Nicolas Delord. Par ailleurs, la partie investissement client n’a pas été touchée par ses coupes budgétaires et le groupe assure de la même manière ne pas avoir réalisé de suppression de postes. Plus concrètement, la digitalisation de la marque passe par quelques changements subsidiaires : l’arrêt de l’inclusion automatique des carnets de voyages à la clientèle depuis le 1er décembre 2018. L’image de la marque est désormais électronique : “Quand on vend des voyages, on vend avant tout des expériences-clients plutôt que des cosmétiques autour du voyage”, détaille le PDG de Jet tours, “Ce produit, low-cost, anti-écologique, et chronophage dans sa réalisation, la clientèle s’en passe très bien, surtout les nouvelles générations.

 

Le nouveau site BtoB annoncé pour le mois de mars

 

Autre outil, autre changement : le site BtoB. Annoncée de longue date, la nouvelle plateforme Jet tours à destination des pros devrait bientôt voir le jour. Critiqué pour sa technologie vieillissante, le site actuel nécessitait une réfection de grande ampleur. En effet, avec l’arrivée du dynamique packaging qui a complexifié le développement des sites et  l’expérience utilisateur, celui-ci est vite devenu inadapté. “Ça ne valait plus le coup d’investir sur des opérations de maintenance. Nous avons donc décidé de passer sur de nouvelles technologies.” Développé en Allemagne, le nouveau-né Jet tours est quasiment prêt à être présenté à tout le réseau affilié à Jet tours et Thomas Cook, “d’ici le mois de mars”, annonce Nicolas Delord.

 

Si la technologie reste relativement commune et basique, elle doit permettre de réserver de manière automatique les produits du groupe. Parmi les grandes nouveautés de cette interface : chaque agent de voyage aura désormais son propre login pour accéder au site (conséquence de la loi RGPD). Son ergonomie elle aussi va être transformée : des vidéos, des fonctionnalités de mapping originales seront ajoutées. Aussi, le professionnel pourra compter sur un cache plus rapide. Enfin, contrairement à un site actuel qui développe des choix de prestations limités (le meilleur prix par jour de départ), le nouveau site donnera accès à tous les prix avec des upsell (toutes les chambres, tous les vols…). Tous ces choix sont interrogés en direct. En effet, “l’agence peut ainsi prendre une décision de vente qui n’était pas du tout celle imaginée au départ”, analyse Nicolas Delord.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *