La Nouvelle-Aquitaine et Airbnb s’allient pour promouvoir la région

i-tourisme

Dans le but de mieux connaître les touristes visitant la région et d’augmenter leur nombre, le comité régional du tourisme de Nouvelle-Aquitaine s’est alliée à la fameuse plateforme de location.

 

Après avoir affirmé ses ambitions lors du Salon Mondial du Tourisme de Paris, la région Nouvelle-Aquitaine confirme en s’affichant aux côtés du géant de la location touristique, Airbnb. Une « convention » va en effet être signée par les deux parties, une première en France, pour promouvoir la destination. Cette collaboration va servir à « mieux comprendre les flux touristiques en Limousin et à l’analyse commune des données concernant ce tourisme intérieur, rural et authentique pour en faire la promotion », a déclaré Michel Durrieu, directeur du comité régional de tourisme (CRT) de Nouvelle-Aquitaine.

 

L’objectif de ce regroupement d’informations, à terme, sera de gagner plus de clients pour la région. Cette dernière, via un marketing maîtrisé, connaît un nombre de touristes croissant depuis plusieurs mois. Le but sous-jacent de cette initiative sera de développer le tourisme venu de l’étranger, qui représente actuellement 12% des visiteurs de la Nouvelle-Aquitaine, et que Michel Durrieu voudrait pousser jusqu’à 20%.

 

Un réseau d’hôtes Airbnb

 

Dans cette optique d’analyse et de marketing touristique, les hôtes de la région apparaissent comme de véritables promoteurs des logements de Nouvelle-Aquitaine. Celle-ci compte donc sur eux pour accroître son nombre de visiteurs. L’image de la région devrait notamment reposer sur un rapport à la nature qui séduirait les « urbains », qui veulent de plus en plus se déconnecter en voyageant. Pour fédérer les hôtes Airbnb de Nouvelle-Aquitaine, le CRT et la société vont donc mettre en place des réseaux d’hôtes locaux, qui pourront s’entraider, partager leurs bons plans, ou encore faire part des problèmes qu’ils pourraient rencontrer. Une chose est sûre : la région Nouvelle-Aquitaine n’hésite pas à mobiliser les nouvelles technologies pour attirer plus de touristes.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *