La RATP va mettre trois start-up à l’honneur sur les plans de Paris

i-tourisme

Les jeunes pousses Fizzer, Nannybag et The Bar Corner seront affichées sur les plans des transports parisiens.

 

Issue d’une volonté générale de promouvoir les start-up françaises, à l’image de la ville de Paris, une initiative de la RATP va permettre à trois entreprises tricolores de figurer sur les plans des transports de la capitale. Plus qu’un étalage du talent français, c’est un véritable coup de pouce pour ces jeunes pousses, puisqu’elles pourront être vues et utilisées par les nombreux touristes visitant Paris.

 

La première d’entre elles, Fizzer, est un service de personnalisation de cartes postales. Elle permet notamment de sélectionner des photos personnelles, prises lors d’un voyage à l’étranger par exemple, de les retravailler via plusieurs filtres et collages sur l’application, pour enfin les envoyer. L’utilisateur peut naturellement ajouter un message personnalisé et une signature « du bout du doigt » au dos de la carte, ainsi que sélectionner plusieurs destinataires.

 

Nannybag, quant à elle, permet aux voyageurs de trouver et réserver une consigne à bagages, afin d’y déposer sa valise et de profiter de la journée ou d’une longue escale en ville, sans être embarrassé de ses affaires. Le service compte plus de 2000 consignes et est présent dans plus de 250 villes, dont Paris, Londres, New York, Los Angeles, Dublin, Amsterdam, Boston ou encore Lisbonne. Disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, les consignes assurent les bagages jusqu’à 1500 euros en cas de perte, et leur tarif (6 euros par bagage pour 24 heures de stockage, 4 euros par bagage et par heure supplémentaire) reste fixe.

 

 

Enfin, The Bar Corner, comme son nom l’indique, permet de trouver le bar qui convient à l’utilisateur, selon la localisation, l’heure et les envies de ce dernier. Présent sur l’ensemble du territoire français, le service compte plus de 2300 bars sur son application. Celle-ci dispose d’ailleurs, comme sur Tinder, d’un système de « sliding » pour liker ou refuser les bars à proximité.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *