La ville de Vienne « met l’affiche » aux avis en ligne

i-tourisme

Une campagne publicitaire qui met en lumière des commentaires négatifs sur Vienne a été lancée ce mois-ci dans la capitale autrichienne. Elle incite les touristes à donner moins d’importance aux avis sur internet avant de visiter une destination. 

 

Sommes-nous trop happés par les systèmes de notation qui envahissent nos écrans et guident ensuite nos choix ? Tout ce qui est nouveau mérite aujourd’hui de passer par la case “évaluation”, surtout dans le tourisme où les avis en ligne sont particulièrement mis en avant. En effet, 95% des vacanciers lisent au moins sept avis avant de faire une réservation. Pour la ville de Vienne en Autriche, c’est déjà trop. “Qui décide ce qu’on doit aimer ?”, s’enquiert la municipalité qui a lancé une campagne pour le moins décalée. Derrière “Unrating Vienna” (« Désévaluer Vienne »), le nom de cette campagne, se cachent des centaines de supports publicitaires disséminés dans toute la ville pour prendre le contre-pied de tous les commentaires négatifs postés sur internet à propos de la capitale autrichienne.

Ainsi, dans les couloirs du métro viennois, les touristes et passants lambda liront des messages qui pourraient faire fuir plus d’un vacancier non averti  : “la vue est nulle” ou “pas de café à emporter” est-il inscrit sur fond de paysages bucoliques et ensoleillés. Plus loin, sur la façade du musée Léopold, qui expose des Gustav Klimt et Edgar Schiele, les tableaux sont jugés “répugnants”. Le jugement dans l’art n’est-il pourtant pas celui qui manque le plus d’objectivité ? D’autres messages surprennent par leur absurdité : “trop petit” en parlant de la cathédrale St Stephen et au sujet de la pelouse aux abords du château de Schönbrunn, celle-ci est qualifiée de “désordonnée”. Ces slogans feront peut-être sourire ou au contraire seront-ils pris au premier degré, là n’est pas le but. A travers ce projet, la ville souhaite déjà interpeller ces internautes enfermés dans une bulle digitale qui les empêche de faire confiance à leur libre-arbitre.

 

Rendre les vacances plus spontanées

 

Avec la montée en puissance des réseaux sociaux et autres forums d’échanges, les vacances doivent être la définition du tableau parfait, lisse et sans épines. Pour cette raison, les avis en ligne accompagnent les touristes dans la préparation de leur voyage, le même que tout le monde effectue quelque soit sa langue et sa culture. Pourquoi se fier exclusivement à des opinions qui ne sont pas les nôtres et qui plus est, ne sont pas forcément vraies ? C’est ce que suggère cette campagne.

De manière subtile et ironique, Vienne invite ici à se détourner de l’évaluation permanente, de la planification pour renouer avec l’effet “découverte”, “première fois”, qui donnent au séjour son caractère imprévisible et spontané. Ces slogans ont été projetés dans d’autres villes européennes telles que Londres et Hambourg : au total, 400 supports publicitaires ont ainsi été installés ce mois-ci. Une manière détournée pour la capital impériale de promouvoir sa destination à l’étranger, en toute impartialité…

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *