Raffour Interactif : la confiance des agents de voyages sur leur avenir recule

i-tourisme

Le cabinet Raffour Interactif présente son baromètre dédié à la clientèle loisir observée par les agents de voyages. En 2017, plus de la moitié des clients loisirs ont transformé leur visite en agence par une réservation. 

 

En 2017, selon le nouveau baromètre de Raffour Interactif, 60% des clients loisir venus se renseigner dans une agence ont transformé leur visite en réservation, soit une progression de 4 points par rapport à 2017. « Les Français apprécient la connaissance des destinations des agents, leurs conseils et le service », explique Guy Raffour.

Autre constat, les Français sont seulement 38% à être partis à l’étranger en 2017, contre 80% en France. Le défi pour les agents de voyages réside aujourd’hui dans la valorisation de leurs offres à l’international.

 

Pour les agents, internet est un atout pour 42% des sondés. « Le fait que les clients aient déjà préparé leur projet de séjour en ligne avant de se rendre en agence est un avantage pour la plupart des professionnels. Cela permet un gain de temps et de mieux cibler les propositions », argumente Guy Raffour. Un chiffre en progression mais qui reflète encore la méfiance des agents de voyages vis à vis d’internet. En effet, pour la profession, les principales faiblesses du secteur résident dans la concurrence que représente la vente directe de prestations en ligne et la dépendance aux aléas exogène. 

A contrario, les forces du tourisme proviennent du professionnalisme des agents, de leur capacité de conseil et du contact humain. L’offre sur-mesure est également très recherchée et au coeur des stratégies. 

 

A 46%, les agents se déclarent satisfaits de travailler dans le secteur et confiants dans l’avenir, un chiffre en recul de 15 points par rapport à 2017. 47% sont, eux, satisfaits mais inquiets. En cause, des clients aux budgets contraints, exigeants et surinformés. Conséquence : ils doivent faire face à des demandes parfois suréalistes et  à une forte concurrence. En grande majorité, les agents justifient leur satisfaction de travailler dans ce secteur par le besoin vital de partir des Français et par des voyages d’affaires qui contribuent fortemment à l’économie française.

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *