Start-up de la semaine : Hydrao amène les douches écolos dans les hôtels

i-tourisme

La « Start-up de la semaine » braque chaque vendredi ses projecteurs sur une jeune pousse innovante, proposant un concept nouveau et/ou une nouvelle approche d’une thématique tourisme ou loisirs. Aujourd’hui, focus sur Hydrao, une start-up grenobloise qui a inventé les pommeaux de douche connectés permettant de réguler sa consommation d’eau. Utile pour les établissements hôteliers réputés être énergivores. 

 

Quel est le concept initial ?

La mission d’Hydrao est de fournir des solutions technologiques pour préserver les ressources en eau qui réconcilient écologie, plaisir et pouvoir d’achat. 80 litres d’eau sont consommés par douche. Cela représente 0,50 centimes par litre d’eau et 40% de la consommation d’eau d’un foyer de quatre personnes. Hydrao permet justement de réaliser d’importantes économies d’eau et d’énergie. Gare à ceux qui auraient tendance à s’éterniser sous la douche…

 

Il s’agit d’un objet connecté qui se greffe sur la douchette et qui recueille des données en temps réel sur le débit, la pression, le volume et la température de l’eau. Ces pommeaux de douche s’éclairent de différentes couleurs LED en fonction des paliers de consommation d’eau atteints, vert jusqu’à 10 litres, bleu jusqu’à 20, violet après 30 et un rouge vif lorsque le cap des 40 litres est dépassé. De même, lorsque l’eau est coupé pendant quelques minutes le temps de se savonner, le comptage du pommeau continue à analyser l’évolution de la consommation. Le pommeau dispose d’un système de basse pression réduisant le débit à 6 litres par minute, contre près de 12 litres par minute en moyenne pour une douche classique, ce qui représente une baisse de 45 %.

 

Grâce à la mise en réseau des compteurs connectés, entre la douchette et le smartphone, le consommateur peut suivre sa consommation d’eau en temps réel. De plus, il reçoit des alertes pour des recommandations sur l’entretien du réseau.

Le dispositif promet une économie de 130 euros par personne et par an (pour une famille de 4 personnes). Enfin, autonome grâce à sa turbine la douche, l’objet connecté n’a pas besoin de piles, c’est l’eau qui fournit l’énergie.

 

Quel « plus » pour le tourisme ?

La consommation d’eau est deux fois plus importante dans les hôtels sachant qu’ils sont en plus localisés dans des zones en situation de stress hydrique. C’est donc un geste pour la planète de prendre des douches plus courtes, doublé d’une réduction de coûts pour l’hôtel.

 

 

 

 

Quel est votre élément différenciant ?

Nous n’avons pas de concurrent direct et nous n’en percevons pas dans le secteur de l’hôtellerie. Nous avons des brevets mondiaux qui portent sur une technologie « Nudge », à savoir des solutions qui sensibilisent les utilisateurs sur leur consommation d’eau en temps réel quand ils sont sous la douche et les incitent à modifier leur comportement de façon durable avec les données pour entériner nos promesses de ROI rapide (<2 ans).

 

Quel est le cœur de cible ?

Après avoir écoulé 30 000 appareils auprès de particuliers en trois ans, la start-up cherche désormais à séduire le secteur de l’hôtellerie, où le potentiel d’économies est considérable. Notre solution s’adresse ainsi à tout type d’hôtel, chaîne d’hôtels, auberges de jeunesse, villages de vacances…

 

Quel est le marché potentiel ?

L’ensemble du marché mondial de l’hôtellerie.

 

Quel est le business model ?

Nous vendons le matériel, puis un abonnement pour récupérer et mettre à disposition le système.

 

Faites-vous partie d’un incubateur ?

Nous sommes membres de la FrenchTech et du pôle de compétitivité Minalogic. Notre projet est labellisé Financement participatif pour la croissance verte et nous faisons partie de la GreenTech Verte, l’incubateur du ministère de l’Environnement. Par ailleurs, Hydrao bénéficie du soutien de l’Union européenne, à travers le programme FEDER (Fond Européen de Developpement Economique Regional).

 

Cherchez-vous actuellement des financements ?

A court terme non (nous avons bouclé une levée d’amorçage fin-1T19 de 2M€), mais à moyen terme sans doute, afin de continuer notre programme ambitieux de R&D (nouveaux produits, capteurs embarqués de qualité d’eau…).

 

Une actualité à annoncer ?

En mai prochain, la start-up représentera la France au grand programme d’accélération de Booking, Booking Booster, qui se tiendra à Amsterdam avec dix autres start-up issues du monde entier. Elles ont toute en commun de valoriser le tourisme durable.

 

 

 

 

 

Et l’équipe ? 

 

 

Gabriel Della-Monica, fondateur et CEO, ingénieur Supélec, chef de projets télécoms sur quatre lancements de la fusée Ariane, directeur de projet infrastructure 3G/4G chez Nokia et Ericsson et ST Microelectronics.

 

Eric Burkel, co-fondateur et Responsable de la Stratégie et Développement International, franco-américain, diplômé de Santa Clara University en finance/compta, 14 ans chez IBM Europe (Paris, Londres, Rome et Milan), Directeur de la Recherche dans des banques d’investissements internationales, serial entrepreneur et ancien DAF chez Ween (thermostat intelligent).

 

Vincent Bligny, co-fondateur et CTO, chef de projet du capteur de caméra de l’iPhone 8 chez ST Microelectronics.

 

 

Le « + » de l’info

Ce qui vous a donné envie d’entreprendre ?

Nous étions à la recherche d’une grande autonomie d’action avec une volonté de créer et d’entreprendre.

 

Quelles qualités doit avoir un entrepreneur ?

Une certaine inconscience, ignorer la peur et savoir se relever quand on prend une « tuile ».

 

Quelle ambition ?

Qu’Hydrao devienne la référence mondiale des objets connectés en matière de consommation d’eau, tel « Hydrao Inside ».

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *