Tourisme spatial : Virgin Galactic bientôt prêt au décollage ?

i-tourisme

La société spatiale qui s’est taillée une place sur le marché du tourisme spatial vient de dévoiler les premières combinaisons de vol pour ses futurs clients. 

 

Il s’agit là d’une légère avancée dans la préparation des premiers vols spatiaux commerciaux. Le 16 octobre 2019, la société Virgin Galactic fondée par le milliardaire américain Richard Branson et spécialisée dans la vente des vols suborbitaux au public, a présenté ses toutes premières combinaisons de vol. Elles composent la première collection de ce type jamais créée spécifiquement pour les astronautes privés. Ces combinaisons seront produites sur-mesure pour leurs clients, les touristes spatiaux qui quitteront très bientôt la terre pour l’espace.

Un partenariat avec un équipementier sportif

 

Ces vêtements spatiaux ont été designés par l’équipementier sportif américain Under Armour qui a travaillé durant deux ans sur ce projet. L’équipement comprend une couche de base, une combinaison spatiale, des chaussures, un survêtement et une veste d’astronaute à édition limitée. Ils seront personnalisés selon chaque astronaute et seront surmontés de drapeaux nationaux et de badges nominatifs. Les combinaisons spatiales sont complétées par des combinaisons d’entraînement qui permettront d’optimiser l’efficacité de la préparation des astronautes dans les jours qui précèdent immédiatement les vols spatiaux. Lors de la cérémonie de présentation à New York, Richard Branson lui-même a revêtu l’ensemble qu’il portera lors du vol inaugural commercial de Virgin Galactic. A titre de comparaison, la combinaison signée Under Armour ressemble assez bien à la nouvelle « garde-robe » de la Nasa présentée en 2017. Le modèle semble léger, d’une couleur bleu roi.

 

Vol inaugural prévu en 2020

 

Si l’expérience se concrétise, la date de la première exploration spatiale commerciale reste encore à fixer. L’équipe du Virgin Galactic maintient son lancement en 2020 et assure être dans la « phase finale de développement ». Pour rappel, la société aérospatiale a déjà effectué deux vols « test » avec équipage dans l’espace. Si tout se passe comme prévu d’ici 2020, les happy few du premier vol spatial – ils seront six – profiteront d’une expérience de quelques minutes d’apesanteur contre la somme rondelette de 250 000 dollars.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *