Lutte contre le coronavirus : les mesures d’Emmanuel Macron à retenir

Institutions
Emmanuel Macron a notamment appelé les entreprises qui le peuvent à recourir au télétravail pour leurs salariés. ©Adobe Stock

Fermeture des crèches et établissements scolaires, chômage partiel, report des impôts et cotisations pour les entreprises… Voici ce qu’il faut retenir des annonces faites par le président Emmanuel Macron jeudi soir.

 

Le gouvernement prend les devants. Après la mise en place de mesures radicales par plusieurs pays pour tenter d’endiguer la propagation du coronavirus, c’était au tour jeudi soir du président de la République, Emmanuel Macron, d’annoncer plusieurs mesures et règles à respecter dans les jours et semaines à venir.

 

1/ Fermetures des crèches, établissements scolaires et universités

Dès lundi 16 mars, les crèches, établissements scolaires et universités seront fermés, et cela jusqu’à nouvel ordre. Une mesure qui s’explique par la propagation plus rapide via les enfants, souvent porteurs sains du virus, selon le chef de l’Etat. Pour limiter les contraintes face à cette décision, Emmanuel Macron a précisé que des services de garde seront organisés région par région, en particulier pour les personnels de santé.

 

2/ Mise en place d’un système de chômage partiel

Pour « préserver les emplois et les compétences » menacés par la crise, le président de la République a également annoncé « un mécanisme exceptionnel et massif de chômage partiel » qui sera mis en place « dès les prochains jours ». « L’Etat prendra en charge l’indemnisation des salariés contraints à rester chez eux », a-t-il assuré.

 

3/ Appel au télétravail

Emmanuel Macron a également appelé l’ensemble des Français à limiter leurs déplacements au strict nécessaire. En incitant également les entreprises qui le peuvent à recourir au télétravail pour leurs salariés.

 

4/ Report du paiement des impôts et cotisations pour les entreprises

Autre mesure économique importante : le report des impôts et cotisations. « Toutes les entreprises qui le souhaitent pourront reporter sans justification, sans formalité, sans pénalité le paiement des cotisations et impôts dus en mars », a-t-il promis. Avant de préciser : « Nous travaillons sur des mesures nécessaires ou d’annulation ou de rééchelonnement des sommes dues par les entreprises. Les échéances des prochains jours et les prochaines semaines seront suspendues pour toutes celles et ceux qui en ont besoin ».

 

5/ Nouvelles limitations de rassemblements

Si jusqu’à présent, seuls les rassemblements de plus de 1000 personnes ont été interdits en France, de nouvelles limitations seront annoncées dans les jours qui viennent. Une information confirmée vendredi par le Premier ministre, Edouard Philippe, qui a annoncé que les rassemblements de plus de 100 personnes seront annulés jusqu’à nouvel ordre.

Publié par Brice Lahaye
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *