Thomas Cook: l’impact financier du dépôt de bilan en France va être chiffré

Institutions
Un courrier signé de Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage (EDV), et de Valérie Boned, secrétaire générale, accompagne le questionnaire. 

Les Entreprises du Voyage (EDV) ont envoyé un questionnaire à tous leurs adhérents le 11 octobre. Les agents de voyages et tour-opérateurs de toute la France vont pouvoir communiquer l’impact de la défaillance Thomas Cook sur leur activité. Les EDV veulent appuyer leurs demandes d’aides auprès des pouvoirs publics.

 

Suite au redressement judiciaire de Thomas Cook SAS, Les Entreprises du Voyage ont envoyé le 11 octobre 2019 un questionnaire à l’ensemble de leurs adhérents, agents de voyages et tour-opérateurs. Objectif: chiffrer l’impact financier de cette défaillance sur les entreprises du secteur et obtenir un coup de pouce en matières de charges (étalement/ report).

 

Affectés par le dépôt de bilan de Thomas Cook France, les adhérents des EDV « rencontrent des problèmes de trésorerie ». Le syndicat leur apporte son soutien. Et veut « obtenir, de la part des services de l’Etat concernés, une prise en compte des conséquences économiques et sociales consécutives à cette défaillance« .

 

Thomas Cook France appelé à collaborer

Le courrier des Entreprises du Voyage a été envoyé en deux temps : tout d’abord à « l’ensemble des franchisés Thomas Cook, impactés en première ligne par cette défaillance », puis « à l’ensemble des sièges sociaux adhérents du syndicat ».

 

Les Entreprises du Voyage sollicitent aussi le siège de Thomas Cook France afin de permettre « la plus complète collaboration opérationnelle entre leurs équipes et les agences, notamment sur le sujet des PNR ».

 

Alerter les ministères

Le syndicat professionnel souligne être « en relation directe avec les services (du ministère de l’Economie) de Bercy », notamment la Direction générale des Entreprises. Il veut pouvoir appuyer ses « demandes d’aides auprès des pouvoirs publics ». « […] Nous travaillons en étroite collaboration avec l’APST et le SETO pour alerter les ministres concernés et leurs administrations sur l’urgence de la situation » indiquent les EDV. Le syndicat précise que le questionnaire sera « anonymisé ».

 

Les agents de voyages vont-ils répondre en masse à ce questionnaire ? L’impact financier de la défaillance Thomas Cook France pourra-t-il être estimé avec assez de véridicité? Le syndicat promet à ses adhérents de les tenir informés des résultats obtenus dans ses démarches. S’ils ne sont pas positifs, l’APST pourrait être très, très sollicitée…

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *