Antilles: pourquoi Voyamar se lance sur Martinique et Guadeloupe

Production

Le tour-opérateur sort sa première production -annuelle- sur les Antilles françaises. Voyamar a « une équipe de spécialistes (résa, production, back-office) en interne ». Le TO qui propose du séjour, du combiné d’îles en départs garantis, etc., peut déjà compter sur son réseau de distribution maison de 400 agences de voyages.

 

 

Dans sa nouvelle brochure Voyamar présente une offre inédite de séjours en Martinique et en Guadeloupe et même un combiné entre ces deux régions d’outre-mer. L’idée? Proposer aux vacanciers français de partir pour « pas si cher qu’on le pense » explique Aurélien Aufort, directeur général de Voyamar.

 

Le TO programme de l’hôtellerie 2*, 3* et 4* mais aussi des résidences locatives comme Pierre & Vacances, et « de petites structures de 20 à 30 hébergements ». « Le rapport qualité-prix aux Antilles colle bien avec l’image de Voyamar » assure le DG. Et de souligner le large choix de l’offre aérienne sur les Antilles, le TO s’étant engagé auprès de XL Airways avec des départs de Paris et de province

 

Ce qui a décidé Voyamar?

Pour un TO, il est important de trouver de nouvelles destinations, si possible avec des risques financiers mesurés. Sur les Antilles, Voyamar qui a vu les performances dans les agences maison peut retrouver des partenaires (aérien, hébergement) et offrir l’expertise de collaborateurs venus de TO spécialistes.

 

« On avait les forces vives en interne et des ventes nombreuses et en hausse sur ces destinations dans nos agences [réseau Havas, Marietton, etc. NDLR]. Alors on a décidé de lancer une offre avec du séjour, des circuits et des combinés d’îles sur une vingtaine de pages en brochure » explique Aurélien Aufort.

 

Séjours, combinés et circuit avec les Antillais

Passée par Tourinter-Passion des îles et le département « Antilles » de Promovacances, Cathy Moulin a rejoint Voyamar il y a 3 ans. Aujourd’hui chef de produit Antilles du TO lyonnais, elle a construit des séjours en 7, 10 et 14 nuits et trois combinés d’îles (Grande Terre-Basse Terre, Basse Terre-Marie Galante-Les Saintes, Martinique-Basse Terre-Les Saintes) en départs garantis à partir de 6 pax.

 

« Nous avons prévu des expériences sur place au contact de la population comme une balade au marché, la préparation d’un repas, un déjeuner dans une exploitation agricole, etc. Au maximum, on peut aller jusqu’à 28 personnes en GIR » indique Cathy Moulin.

 

L’essentiel de la production Voyamar aux Antilles reste le séjour classique. « Dans les ventes réalisées en agences, nous avons remarqué que 70% des demandes sont basiques: vol + hébergement avec transfert ou location auto, précise-t-elle. Mais l’équipe de la résa est là pour répondre à des demandes plus personnalisées. »

 

Martinique et Guadeloupe, destinations sûres

Pour Voyamar, les voyageurs français apprécient de partir à la découverte d’une destination plutôt que de rester sur une plage. Même si beaucoup appréhendent « la barrière de la langue, ou la conduite à gauche » souligne Cathy Moulin. Rien de tout ça aux Antilles, car –faut-il le rappeler– « c’est la France »!

 

Ce qui veut dire pour une location de voiture par exemple, outre la qualité des infrastructures, « parler en français, lire des panneaux en français… C’est facile et rassurant » résume Aurélien Aufort. D’ailleurs, « en agences, près de 50% des ventes Antilles comprennent une location de voiture » ajoute-t-il.

 

En outre, les Français qui partent déjà en vacances dans une résidence locative « en Vendée, en Bretagne ou sur la Côte d’Azur peuvent aller avec nous un peu plus loin, à tarif intéressant » explique le DG. Et de citer un séjour en 7 nuits avec vol, résidence, auto et assurance à partir de 779€ TTC en mai et juin en Guadeloupe.

 

Car les Antilles ne se cantonnent plus à l’hiver, la clientèle existe pour la période mai-juin-juillet-août, elle est « passée au-delà des éventuelles intempéries de la saison qui se résument souvent à une pluie d’un quart d’heure en soirée ». Sans rapport avec l’ouragan Irma qui aura finalement relativement épargné la Guadeloupe mercredi 6 septembre.

 

Fort des 400 agences de voyages du groupe Marietton « ainsi que des accords avec des réseaux qui souhaitent diversifier leurs fournisseurs », Voyamar devrait réussir à atteindre les 2.000 pax « Antilles » pour cette première année.

 

 

 

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *