Circuits et séjours privés : Asia se replace dans la course

Production
Chez Asia, Guillaume Linton (directeur général), Virginie Gerbault et Yannick Barde (co-directeurs de production) veulent continuer à "faire rayonner l'engagement et les valeurs de Jean-Paul Chantraine en faveur du beau voyage dans une Asie pour tous et pour chacun".

Asia s’est (enfin) doté d’un outil B2B2C de devis et réservation en ligne pour les circuits privés « classiques ». Un nouveau dépliant rappelle le niveau de service qu’apporte le TO aux clients et agences de voyages. Asia veut mettre en avant son savoir-faire de tour-opérateur avec les voyages privés.

 

Asia, tour-opérateur spécialiste de l’Asie, ne propose pas moins de 150 « voyages itinérants individuels privatifs ». Une offre à laquelle le TO permet d’accéder « en temps réel » en termes de prix et de disponibilité. Et ce grâce à un outil de cotation et réservation B2B2C lancé depuis moins d’un an (fin janvier 2018).

 

« Les agents de voyages et leurs clients ont besoin d’une réponse tarifaire immédiate, rappelle Guillaume Linton, directeur général d’Asia. Que le client soit en agence ou chez lui, il veut un prix immédiatement. C’est cela qui va faire progresser le taux de conversion.  »

 

Les produits chargés dans le système représentent « les 4 à 5 parcours pour chaque destination qui reviennent régulièrement dans les demandes transmises par les vendeurs », explique Guillaume Linton. « Pour les demandes plus affinées et le sur-mesure, notre service réservation sera ainsi davantage disponible au téléphone. »

 

Du privatif à 100%

Tout  nouveau, un petit dépliant présente les avantages de passer par Asia pour un circuit privé (services, dates au choix…). La carte de l’Asie, du Moyen-Orient à l’Extrême-Orient, au verso suggère des idées de séjour. Certaines sont originales comme du balnéaire en Birmanie, d’autres plus attendues comme un séjour urbain à Dubaï.

 

«Un voyage privé avec Asia, c’est 100% individuel, détaille Virginie Gerbault, co-directrice de production. Cela commence dès l’accueil à l’arrivée à l’aéroport. Le client (solo, en couple, en famille, en tribu) a une voiture à disposition avec un chauffeur et un guide. Les visites sont individuelles, pas regroupées avec d’autres personnes. Idem pour le séjour, le transfert se fait en véhicule privé avec une personnalisation des excursions. »

 

Des résultats en hausse

Asia est « une entreprise saine et en très bonne santé avec 75 M€ de chiffre d’affaires consolidé en 2017-2018 (exercice clos au 31 octobre), en hausse de près de 8% avec un résultat bénéficiaire » a annoncé son DG. Des chiffres liés notamment à une très belle progression du Japon (+32% de CA). « Deux tiers de l’activité d’Asia passe par les agences de voyages partenaires, un tiers par les agences en propre dont le site Web, Asia.fr», précise le DG.

 

Le panier moyen d’Asia tourne autour de « 2.500 euros par personne avec de grandes différences entre les lignes de produit ». L’écart de prix, par exemple, va «  de 900 à 7.000€ » pour les circuits.  « L’activité tend à s’équilibrer entre hiver et été, à 60%-40% » souligne Virginie Gerbault. « Le métier de tour-opérateur, c’est aussi donner envie aux clients d’aller à contre-courant dans une destination » précise Yannick Barde, co-directeur de production.

Le top 5 d’Asia

En termes de CA l’an dernier:
-Japon
-Thaïlande
-Vietnam
-Indonésie
-Chine (+22%)
Inde et Australie suivent, « presque à égalité ». Iran et Birmanie sont les deux destinations à la baisse.

Le top 3 d’Asia, en nombre de pax, en 2017-2018 se compose de la Thaïlande, l’Indonésie et la Vietnam. Le TO cite des progressions remarquables comme la Jordanie (un CA multiplié par 3 en un an, sans cause précise), Oman (CA multiplié par 2) et une « belle performance » de Taiwan et de la Corée du Sud.

 

Valoriser les actions de tourisme équitable

Prochaine grande étape pour Asia ? Une labellisation, « pas avant 2020 », de sa démarche de tourisme « équitable ». Le tour-opérateur a en effet et depuis longtemps plusieurs initiatives sur le terrain (éco-lodge en Thaïlande, école de restauration et école de cirque  au Cambodge…).

 

Les voyageurs peuvent intégrer dans leur parcours un détour par l’un de ces projets de tourisme responsable.  « On ne le dit pas assez. Ce n’est même pas souligné dans la brochure » reconnaît Guillaume Linton. Et de rappeler la devise d’Asia: « proximité, modestie, expertise ».

 

Une direction confortée

Après le décès brutal de leur patron, l’équipe dirigeante d’Asia a été confortée par l’épouse et les deux fils de Jean-Paul Chantraine, actionnaires principaux de l’entreprise. Désireux de conserver les valeurs transmises par Jean-Paul Chantraine, Guillaume Linton a ainsi résumé la mission des équipes du TO:

 

« Nous avons le souci de préserver l’âme d’Asia et l’exception française en matière de voyages. Cela signifie la défense d’une certaine conception du voyage, celui qui modifie la vie des voyageurs et la vie des personnes à destination. »

 

Revendu dans tous les réseaux de distribution (Selectour, Thomas Cook, Leclerc, etc.), Asia compte 5 agences en propre et 51 enseignes (dont 17 Univairmer) matérialisées par un corner. Les vendeurs spécialistes de l’Asie sont formés par le TO et leurs actions commerciales locales (soirées clients…) soutenues par Asia.  Le tour-opérateur, déjà en catégorie Gold chez Havas, souhaite être également « Gold » dans le prochain référencement de Selectour (2019-2021).

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *