Avec 80 clubs Kappa et Coralia en 2020, Boomerang affirme sa position de challenger

Production
Avec le Club Coralia Dom Pedro Madeira, le TO Boomerang fait une première incursion à Madère avant l'ouverture d'un Kappa Club.

Boomerang vise les 300 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020. Cette année, le tour-opérateur ouvre 15 clubs de plus dont 5 anciens clubs Jet tours. Sur le concept Kappa, le TO cherche de nouvelles idées et va doubler son offre Kappa City.

 

Boomerang annonce 80 clubs Kappa et Coralia pour l’année 2020. Comme tous les tour-opérateurs clubs français, il a pu récupérer d’anciens clubs Jet tours ou Jumbo, ce qui lui permet d’avoir une quinzaine de nouveautés essentiellement en moyen-courrier. Le TO du groupe NG Travel en a profité pour renforcer sa présence sur de nombreux axes avec ses deux marques club.

 

5 nouveaux Kappa Clubs

En Kappa Club, le TO a ainsi une offre double sur le Maroc (100 chambres au Kenzi Agdal à partir du 1er mars),  Zanzibar (40ch. au Karafuu depuis janvier) et la Sardaigne (avec l’ex-TUI Family life Janna e Sole). Il ouvre les Baléares avec l’Iberostar Cala Domingos à Majorque et le Sénégal avec le Royal Horizon Baobab. Dans cet ex-club Jet tours et Lookéa, le TO propose une soirée « conte africain avec un griot » parmi les  Instants Kappa ainsi qu’un dîner chez l’habitant comme au Maroc et à Zanzibar.

 

9 nouveaux Coralia

Pour les clubs Coralia, Boomerang renforce son offre européenne en Espagne avec le Costa Balena à Cadix et le Playa Calida aux Baléares ; au Portugal avec l’Albufeira Sol et le Dom Pedro Madeira (première adresse à Madère) ; en Italie avec le Baia d’Oro en Sicile et en Grèce avec le Laguna Holidays à Corfou et l’Atlantica Amilia à Rhodes. A Maurice, le TO récupère l’ancien club Jet tours Calodyne devenu le Sealife pour en faire son 3e Coralia. Au Cap-Vert, idem, c’est le Royal Horizon Boa Vista qui est passé Coralia cet hiver avec vols affrétés.

 

« Talonner TUI »

NG Travel qui a enregistré 275 M€ de chiffre d’affaires (+17% en 2019) est « en croissance de 25% pour la quatrième année consécutive » sur son TO Boomerang (Kappa, Coralia, circuits) grâce « en partie à la chute de Jet tours », reconnaît Olivier Kervella, PDG.
Pour 2020, Olivier Kervella table sur 340M€ pour le groupe NG Travel (incluant Directours) dont 300 M€ de CA pour Boomerang. Une progression qui signifie une croissance d’encore 25% avec 20 clubs supplémentaires (63 Kappa et Coralia en 2019) ainsi qu’une offre circuits et séjours balnéaires plus large permettant des combinés. « Cela nous placerait parmi les gros opérateurs en France et même en Europe » se projette le PDG.

 

Renforcer les points forts de la formule Kappa

Si le succès de la formule est avéré, Kappa fait face à de nouveaux défis. Il lui faut garder une longueur d’avance sur « des concurrents qui nous copient ». Et pour trouver de nouvelles idées, le TO va s’appuyer sur des ressources extérieures, le Kappa Explorer.  Dans les 23 destinations du TO, ce jeune branché réseaux sociaux (en cours de recrutement en CDD d’un an) va chercher  d’autres sorties culturelles par exemple. « Les clients veulent rencontrer les populations locales dans l’échange» rappelle Victor Magalhaes, directeur des clubs.

 

 

Une offre Circuits doublée

L’offre « circuits Kappa » double cette année. En plus de Bali, de la Thaïlande (nord et sud) et du Vietnam lancés l’an dernier, le TO ouvre un Maroc berbère, un Sénégal et un Cuba  (classiques) ainsi que l’Ouzbékistan. Identifiés Kappa, ces circuits pour 16 participants au maximum sont garantis à partir de 2 personnes. Ils viennent en renfort des circuits classiques Boomerang . Objectif ? Atteindre les 30.000 pax en 2020 après en avoir compté 23.000 cette année.

 

Des Kappa City en moyen-courrier

En termes de découverte, les Kappa City ont été lancés en septembre dernier avec des chiffres prometteurs. Sur 4 mois d’opération, les 6 clubs urbains de Rome, New York, Bangkok, Dubai, Miami, La Havane ont séduit 2.000 pax. Ils doivent atteindre les  « 5.000 clients sur un an » précise Damien Corchia, directeur de production. Avec  le nouveau Kappa City Santo Domingo (Rép. Dom.), des adresses en Europe comme Lisbonne, Athènes, etc. devraient y contribuer bientôt.

Le concept ? Autour d’un hôtel 4*-5* bien situé, le Kappa City Expert emmène ses clients découvrir la destination. Une appli d’itinéraires leur permet aussi de se déplacer en liberté. Un cocktail le soir permet aux clients de se rencontrer.  « Packagé, le court séjour urbain avec les visites incluses coûte moins cher chez Kappa que si le client achète tout seul sur Booking ou Expedia » affirme Olivier Kervella, fort de ses engagements hôteliers.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *