Avec la Tunisie, Jet tours fait le pari de la croissance en 2018

Production
Les membres du comité exécutif de Thomas Cook lors de la soirée de clôture.

C’est Djerba que Thomas Cook a choisi pour convier pendant cinq jours (du dimanche 7 au jeudi 11 janvier) quelque 250 directeurs d’agences du réseau intégré. Une décision qui symbolise la confiance du groupe dans le retour de la destination au premier plan.

Quatre clubs en Tunisie

En 2018, Jet tours fait « le pari de la croissance » qui doit être gagné avec le retour en force de la Tunisie dans la programmation. Le tour-opérateur s’est donné comme objectif de faire voyager 200.000 clients cet été. Le TO, qui n’a jamais abandonné la Tunisie, compte bien sur la destination pour y parvenir. Jet tours programme en effet quatre clubs cet été dont deux à Djerba, Monastir et Hammamet. C’est trois de plus que lors de la dernière saison et c’est en tout 24.000 sièges charters contre 7.000 l’année dernière qui sont proposés.

 

Nicolas Delord, président de Thomas Cook France, l’a répété lors de ses interventions, et tous les participants à la convention ont pu le constater: « les Tunisiens sont heureux de revoir les Français ». Pour les distributeurs, souligne Jean-Emmanuel Chometon, directeur de la production, « c’est aussi un moyen de reconquérir une clientèle qui n’avait plus le budget pour prendre l’avion,  les Baléares sont 20% plus chers ». Un message qui sera peut être malheureusement brouillé par l’actualité.

 

Jet tours mise aussi sur le Maroc avec le lancement d’un club Jumbo à Marrakech et un engagement de 7.000 sièges contre 2.000 en 2017. La relance d’Agadir est prévue en 2019. La Turquie n’est pas oubliée avec la relance à Antalya du club Jet tours Foresta. L’Italie (Calabre), la Sardaigne, la Crète, le Portugal, la Corse et les Canaries sont les autres destinations sur lesquelles Jet tours ouvre des clubs ou augmente les capacités aériennes. Sur le moyen-courrier, le TO français s’est engagé sur 180.000 sièges, soit une progression de 21%.

56 clubs Jet tours ou Jumbo programmés

En tout, Jet tours commercialise 56 clubs (32 Jet tours, 24 Jumbo) et, plus que jamais, cherche à jouer la carte de la différenciation. Déjà, sur la forme. Stéphan Roiena, directeur des clubs, « il n’y a pas d’animateurs dans les clubs mais des Jet boy ou des Jet girl ». Il explique : « je préfère former quelqu’un qui sourit plutôt que recruter un spécialiste du fitness qui n’est pas avenant ».

 

De nouvelles activités sont proposées aux clients. Citons le molkky, le pound ou encore le slake line. Des ateliers « Do It Yourself » et des journées de sensibilisation à la protection de la planète. Précisons, aussi, que Jet tours certifie ses clubs du label indépendant « Club de vacances qualité garantie » à l’exception de quelques-uns comme celui de Cuba parce qu’il n’est pas équipé de wifi.

 

Le TO commercialise aussi plus de 250 campings et s’appuie sur des spécialistes reconnus du secteur comme Sunêlia, Yelloh, Tohapi, Happy Camp, Homair Vacances ou encore Sandaya.

 

Circuits : s’imposer sur les Etats-Unis

Avec 11 circuits et des « tarifs agressifs sans toucher à la qualité », Jet tours mise gros sur les Etats-Unis après un dernier exercice jugé décevant. Le TO tient déjà à rappeler et souligner que le nombre de participants est limité à 40 personnes. Ensuite, il met en avant l’originalité de ses itinéraires. Par exemple le circuit « Sur la route de Dixie » (12 jours / 13 nuits) doit permettre aux clients, d’Atlanta à La Nouvelle-Orléans, de traverser l’histoire du pays, de la guerre de Sécession à l’élection de Barack Obama. Ajoutons, aussi, que Jet tours poursuit sa collaboration avec Rivages du Monde pour proposer une brochure croisières.

 

Toujours dans but de gagner le pari de la croissance, Jet tours va muscler son offre package dynamique via des partenariats avec des centrales hôtelières comme Expedia. Des innovations comme la possibilité de réserver à l’avance son numéro de chambre doivent aussi accompagner la dynamique.

Jet tours fête ses cinquante ans

En mai, Jet tours aura 50 ans. Pour l’anecdote, le Pakistan, le Yémen et le Kenya ont été les trois pays proposés en circuit par le TO à l’époque. Pour célébrer cet anniversaire, en club, la Summer Party est remplacée par la « Journée des 50 ans de Jet tours ».

 

Tous les circuits qui partent en mai bénéficieront de surprises comme un feu d’artifice et les clients qui fêteront leur cinquante ans auront le droit à des « petites attentions ». Par ailleurs, une collection capsule sur le thème « 50 heures ailleurs » va être lancée.

 

Des challenges pour les vendeurs

Des challenges de ventes sont ou vont être lancés. Par exemple, ceux, qui entre le 15 janvier et le 28 février 2018 réaliseront les meilleures progressions pourront gagner un sac Jimmy Choo ou un Iphone. Enfin, le nouveau site BtoB sera en ligne fin avril.

 

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *