Bravo Clubs: « Nous gagnons à être connus »

Production
4 des 22 "Alpitour France-Bravo Clubs" : Patrice Caradec (président), Olga Dos Santos (assistante de direction), Sébastien Mano (directeur commercial) et Romaric Bau (directeur marketing).

Patrice Caradec, PDG France d’Alpitour, qualifie de ‘bonne’ la première année des Bravo Clubs. En 10 mois, les Bravo Clubs ont su séduire 22.000 clients. Avec 6 nouveaux clubs, le TO compte sur +80% de CA en 2019.

 

Avec 12 Bravo Clubs pour son lancement* sur le marché français en 2018, Patrice Caradec annonce « 22 M€ de chiffre d’affaires pour près de 22.000 clients ». Certes, le TO a dû faire des concessions sur le prix moyen (1.000€) à cause de « la pression en VDM » (Coupe du monde et concurrence). Cependant il se félicite de l’équilibre stratégique de son offre long-courrier/ moyen-courrier.

 

 

La nouvelle brochure Bravo Clubs hiver 2018-2019 propose 10 adresses clubs dont 3 nouveautés: Oman, la côte Pacifique du Mexique et la Tunisie où le club de Djerba prolonge sa saison été.

 

Ce positionnement permet à Bravo Clubs de se distinguer par ses destinations : Nosy Be (Madagascar), Zanzibar (Tanzanie), Cuba (du côté de La Havane), Rép. Dom. (du côté de Juan Dolio). Et à partir de cet hiver: Puerto Vallarta (Mexique) et Oman (Sifah). Même si, bien sûr, la majorité des clients a choisi le moyen-courrier. Le top 3 du TO en 2018 se compose de la Grèce (5.500 pax), des Baléares (3.400 pax) et, ex-aequo, Cap-Vert et Mexique (2.400 pax chacun).

 

Les 6 objectifs de 2019

Pour atteindre 40 M€ de CA et 38.000 clients en année 2, Bravo Clubs s’est fixé 6 points d’amélioration. Déjà, l’offre sur Cuba (plus de service et d’animateurs dès cet hiver) et le plan de vol sur la Tunisie (pour 2019, le TO a contracté avec Transavia).

 

Le Bravo Club Arenal à Cuba.

 

A Cuba, Bravo Clubs a fait partir 2.000 clients en 2018 mais l’après-vente a été difficile. « Exploité par Alpitour, l’Arenal est très bien placé, avec des navettes gratuites sur La Havane. Cependant il connaît les difficultés en termes de service et restauration de la destination. Nous allons améliorer le produit et réussir sur Cuba! » promet Patrice Caradec.

 

Ensuite, il vise le développement de l’activité groupes (« une nécessité pour un TO avec des engagements ») et une hausse du prix moyen de vente. Mais aussi une technologie plus souple (la connexion entre le système italien et Orchestra a pris du temps) et un plus grand référencement (atteindre 2.000 agences clientes actives). Présent chez Carrefour, Leclerc, Prêt-à-Partir…, Bravo Clubs est candidat à l’intégration dans le portefeuille fournisseurs du GIE Selectour-Havas.

 

Et la rentabilité? « C’est prévu pour 2020, explique le Pdg. En phase avec notre business plan qui prévoit l’ouverture de 4 à 5 clubs par an et 100 M€ de CA en 2022. » Avec peut-être d’ici là l’ajout d’une « offre de séjours hôteliers puisés dans le portefeuille de la maison mère » et des « circuits combinés aux Bravo Clubs ».

 

Des éductours et des opé AGV

« Partir de zéro sur le marché des clubs est un vrai challenge », reconnaît Patrice Caradec. L’ancien patron de Transat France/ Look Voyages sait de quoi il parle. « B2B à 100% », Bravo Clubs a joué la carte des agences de voyages en 2018. Il leur a proposé 6 beaux éductours (Nosy Be, Cap-Vert, Yucatan…). Ils ont été 260 à découvrir son offre clubs. Avec d’excellents retours, comme nous avons pu le constater en ligne. Nul doute que Bravo Clubs trouvera « au moins 300 agv » pour ses éductours en 2019.

L’éductour « Cap-Vert » au Bravo club Vila Do Farol sur l’île de Sal.

 

« Nous gagnons à être connus », plaisante Patrice Caradec. C’est ainsi qu’en juin-juillet, alors que les vacanciers attendaient la victoire de l’équipe de France, Bravo Clubs a invité les agents de voyages à tester ses clubs. Les mardis et mercredis, le TO leur a envoyé par mail les disponibilités sur les départs du week-end, et ils ont été nombreux à saisir l’opportunité. « Nous avons réalisé plus de 230 dossiers vacances agents de voyages sur 10 destinations » précise le PDG.

 

Une autre démarche orientée vers les agences de voyages. En cette rentrée de septembre, le TO rejoint le programme de fidélité Smile Angels. Au côté de Misterfly, Costa…Bravo Clubs va permettre aux 2.000 vendeurs inscrits  de gagner des points à convertir en cadeaux.

 

*Bravo Clubs a ouvert ses ventes l’an dernier en septembre, le lendemain de Top Resa. Son exercice 2018 est clos au 31 octobre.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.